Place
HECATAEI  MILESII




PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

 <= REMONTER  LA  CHRONOLOGIE (Néolithique précéramique)


suite de l'     Â G E    L I T H I Q U E    (7 Ma - 3500 a)
N.B. : Datation AEC, en Ma puis a.

suite du     N É O L I T H I Q U E  (11.000 - 3500 a)



NÉOLITHIQUE  CÉRAMIQUE  /  CHALCOLITHIQUE  (ou âge du cuivre, épi-néolithique, énéolithique, éolithique)   De 7000 à 3500 a.


généralisation de la céramique au MOYEN-ORIENT
épanouissement de la civilisation au PROCHE-ORIENT, innovations : métier à tisser, polissage, roue, fourneaux

7000 / 3000 : période intermédiaire terminant le néolithique
émergence du travail de certains métaux (cuivre, or et argent), artisanat secondaire complétant l'industrie lithique et osseuse, céramique, mégalithisme
d'abord cuivre natif sous forme de pépites, travaillé par abrasion et martelage à froid puis à chaud, pour fabriquer perles, épingles, alênes (poinçon servant à percer le cuir pour préparer le passage du fil) et petits bijoux (perles)
plus ancien témoignage à Çayönü tepesi
puis Ali Kosh (SW IRAN) et PROCHE-ORIENT

réalisation de la poterie :
- préparation de la pâte :
        - broyage du minéral choisi comme dégraissant, sélection des grains
        - bloc d'argile pur pétri avec un gourdain de bois, puis mêlé au dégraissant
        - pâte roulée les mains à plat pour obtenir des colombins
- montage du vase au colombin, boudins de terre cuite collés les uns sur les autres en donnant une forme arrondie à l'ensemble, puis lissage
- décor, avant ou après cuisson : extérieur traité pour l'étanchéité, en creux (incisions, cannelures) ou en relief (cordons, pastilles)
- cuisson : sous meule de branchages au sol ou dans une fosse, teintes rougeâtres ou noirâtres suivant la présence ou l'absence de dioxygène


VIIe MILLÉNAIRE    De 7000 à 6000 a.


 MOYEN-ORIENT :
7000 :
- développement de la religion des crânes surmodelés
- moutons, chèvres remplaçant gazelles
- domestication du bœuf et du chat
- céramique en PALESTINE
- masse d’arme en pierre
- début de l'occupation du site de Gawra (ou Tepe_; N Nineveh, N IRAK)
- poterie à Ganj-i Dareh (SW Hamadan, W IRAN)

début VII° (7000/6500) : poterie, tissage

  OUEST MÉDITERRANÉEN :
7000 :
- survie de l’art magdalénien à Levante (ESPAGNE)
- civilisation de Klosterlund (DANEMARK) : haches de silex
- occupation du site de
Lepenski Vir (NW Bor, E SERBIE)

6800 à 5400/5200 :   Mésolithique Final 

v. 6500 a : débitage par percussion indirecte au chasse-lame permettant l'extraction de produits allongés et réguliers, apparition de pièces larges dont trapèzes, lames encochées et/ou denticulées

AFRIQUE :
7000 :
- Sahara : disparition d’Atérien, culture néolithique soudanienne
- mésolithique à Khartoum (HAUTE-NUBIE) : poteries incisées en vagues
6500 : domestication du bétail en AFRIQUE du N et au SAHARA

poursuite de l'ÉPIPALÉOLITHIQUE / IBÉROMAURUSIEN & CAPSIEN
v. 6500 a : site de transition Ibéromaurusien / Capsien dans l'abri Columnata (Sidi Horni, N Tiaret, N ALGÉRIE); nécropole abritant 120 squelettes, sépultures parfois avec stèle, pendeloque en os pariétal humain
v. 6400 a : site Capsien à El Mekta (Gafsa, centre Gafsa, centre TUNISIE); pierres sculptées
v. 6200 a : site Capsien à Aïoun Bériche (Aïn Beïda, E Oum El Bouaghi, NE ALGÉRIE); sépultures


Columnata : pariétal en pendeloque
x
Columnata_parietal



 INDUS :
7000 / 6000 : orge, blé, élevage de chèvres en INDE
7000 / 5500 : néolithique à Mehrgarh (plaine de Kakkhi, Baloutchistan pakistanais)

 
 ANATOLIE :
6500 : textiles en lin, petite métallurgie du cuivre pour bijoux à Çatal Höyük

 GRÈCE :
6500 :
  NÉOLITHIQUE   dans les Balkans
6200 : villages côtiers sur la Méditerranée

6200 : accident climatique : décharge massive d'eau de fusion des glaces dans l'Atlantique N, perturbant voire interrompant le Gulf Stream :
brusque refroidissement, aridité en E Méditerranée poussant des populations du PROCHE-ORIENT vers l'W
GRÈCE : temps préhelléniques : vagues de peuplement en THESSALIE (NE HELLADE)

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
SICILE : peuples Élymes, Sicanes, Sicules
ESPAGNE : peuplement d’Ibères d’origine d’AFRIQUE du N

art décoratif schématique, site : abri de Morella (ESPAGNE)

  MÉSOPOTAMIE :
7000 : céramique : période
proto-hassuna
6800 : céramique : période
hassuna

sites N : Tell Hassuna (E Nineveh, N IRAK), Umm Dabaghiyeh
(ou Tell_; S Nineveh, NW IRAK)
maisons rectangulaires en briques de terre crue avec grands fours
liens commerciaux avec ANATOLIE et SINAÏ

6500/5000 : céramique : période
samarra
sites centre : Tell es-Sawwan (S Salâh ad-Dîn, centre IRAK) avec statuettes en terre cuite et albâtre, Choga Mami (Mandali, E Diyâlâ, E IRAK) avec chenaux d'irrigation

 BASSIN LEVANTIN :
1ères céramiques et silos à grains au FAYOUM
début du peuplement en CRÈTE, à CHYPRE
village d’Ougarit (auj. Ras Shamra ou Ra's Chamra, SYRIE côtière)
Jéricho : 1ère cité fortifiée de murailles et fossés, tour, guerre (abandon v. 6000)

 ANATOLIE / TAURUS :
7000/6500 : village d'Hacilar en PISIDIE (W de l'act. Burdur), culte des crânes parent avec la civilisation de Jéricho
6500/5500 : cité de Çatal Höyük : agglomération villageoise 6.000 hab., briques crues, peintures murales, scories indices de fonte du cuivre : naissance de la métallurgie
peuplement en CILICIE, riche plaine contrôlant les portes des monts Taurus, passage obligé vers la SYRIE, carrefour d’influences culturelles


 LEVANT :
6500/5000 : 3 phases successives sur le site de Tell Ramad (SW Damas, SW SYRIE) illustrant l’évolution du néolithique en Damascène
6200 : fondation de la cité : agriculture, cuivre natif

 INDUS :
origine de la civilisation INDO-PAKISTANAISE, dans la vallée du fl. éponyme né au TIBET et se terminant par un vaste delta sur la mer d’Oman
stade très avancé d’évolution : site de Mehrgarh
domestication du buffle et de la volaille


VIe MILLÉNAIRE    De 6000 à 5000 a.


 AFRIQUE :
6000 / 5000 :
- N : domestication du gros bétail
- Sahara : millet, fresques rupestres de bétail domestique
- TCHAD : néolithique au Tibesti et Ennedi
- S : outillage microlithique


 MÉSOPOTAMIE :
seconde phase du chalcolithique : métallurgie (cuivre fondu et coulé)
mais également or et fer
site de Chagar Bazar (centre Al-Hasaka, NE SYRIE)

6000 : généralisation de la poterie en SYRIE

6000 : céramique : période
halaf ancien
sites au N et W : Tell Halaf (NW
Al-Hasaka, NE SYRIE), Tell Arpachiyah et Yarim Tepe (N Nineveh, N IRAK)
5900 : céramique : période
obeïd ancien
site : Tell Halaf (? - Obeïd ?)
5400 : poterie à Jarmo (
N IRAK)
5400/4000 : céramique : période obeïd tardif
site au S : Eridu, avec temples du dieu de l'eau
Enki
liens commerciaux autour de l'E du golfe Arabo-Persique (Qatar, Arabie, Bahreïn)
(v. 5000 :
halaf tardif au-delà des monts du Zagros)

 PERSE :
céramique à Sialk (ou Tepe _; NW Ispahan, centre IRAN), Tepe Giyan
(SW Hamadan, W IRAN)
5500 : à Ali Kosh (SW IRAN)
occupation du site de Turang tepe (SW Golestan, N IRAN)

 ANATOLIE :
réoccupation du site d'Hacilar
origines du site de Troie (gr. Troia ou Ilion, sur les collines act. d’Hisarlik près des Dardanelles, surplombant la plaine du fl. Scamandre, près du port act. de Çanakkale la mer ayant depuis baissé)


 N EUROPE :
6000/5500 : début de la poterie en E MÉDITERRAN
ÉE
6000/5000 : culture de Maglemose


5800 : traces d'occupation sur le site de Croghaun (W Sligo, N Connacht, N IRELAND)

 AFRIQUE :
poursuite de l'ÉPIPALÉOLITHIQUE / CAPSIEN
v. 5500 a : site Capsien à Faïd Souar (Oum El Bouaghi, centre Oum El Bouaghi, NE ALGÉRIE); crâne perforé, scié, surmodelé, coloré, avec 2 coquillages dans les orbites

 GRÈCE :
poursuite de la néolithisation dans les Balkans :
- 5500/4000 : culture de Starcevo-Körös : céramique à décor peint, imprimé ou à la barbotine (pâte fixant des ornements rapportés), de :
    - site de Starcevo (N SERBIE, E de l'act. Belgrade sur le fl. Danube anc. Istros)
    - vallée du Körös (SE HONGRIE, affluent de la riv. Tisza elle-même affluent du Danube)
affinités avec les sites de :
    - Vinca (près de Starcevo) - néolithique moyen et récent 4000/3500 - poterie noire lustrée à décor cannelé, nombreuses
    idoles féminines en terre cuite
    - Vucedol (NE CROATIE, près de l'act. Vukovar) - chalcolithique récent -
- culture de Sesklo (ou Sesklon, THESSALIE, et Dimini -ou Dhimini-) : céramique claire, nombreuses statuettes féminines


 EUROPE :
5400 :
  NÉOLITHIQUE
5400/5100 à 4750/4000 :   Néolithique Ancien

néolithisation
vers l'W de l'EUROPE par un double mouvement :
- méditerranéen : faciès
cardial (ou Cardial atlantique, culture à céramique cardiale) : décors par impressions de coquillage (bord de coquille de Cardium), doigts ou poinçons
propagation le long de la vallée du Rhône et vers le bassin aquitain
- danubien (EUROPE CENTRALE) : faciès
rubané (ou culture à céramique rubanée)
migrations de peuplades d'E en W apportant agriculture et élevage du mouton

5400/5200 à 5000 :
cardial ancien

5400/4000 : nécropoles mésolithiques de Hoëdic et Téviec (îles près Quiberon, S Morbihan, S Bretagne, W FRANCE); sépultures parfois multiples, traces de mort violente, bijoux de coquillages marins, toit de fosse en bois de cervidés, recouvert de dallage portant foyer rituel
5300/4800 : villages du site de Lepenski Vir (E SERBIE), figurines de terre cuite ou sculptées


 MÉSOPOTAMIE :
site d'Hasanlu (ou Tepe_; S Azerbaïdjan occidental, NW IRAN)

occupation en IRAK :
- sur le fl. Tigre moyen :
    - site de Ninive (NE Nineveh)
    - Nippour (ou Nippur, auj. Niffer; NE Al-Qadisiyya)
- sur le bas Euphrate :
    - cité d’Our (ou Ur, auj. Tell Muqayyar, SW Dhi Qar)
    - village d’Ourouk (ou Uruk, auj. Warka, NE Al-Muthanna)


Ve  et  début IVe  MILLÉNAIRES     De 5000 à 3500 a.


métallurgie : argent, plomb, mercure, antimoine, étain par Chaldéens, Assyriens, Égyptiens
, nécessitant une maîtrise suffisante du feu et le maintien d'une haute température
début de l’expansion des civilisations égéenne et égyptienne
premières relations marchandes


 W EUROPE :
5100 à 4750 : céramique à faciès Villeneuve-Saint-Germain en Armorique

5000/4500 : introduction du blé en grain originaire de SYRIE et d'IRAN, du blé amidonnier et de l'orge d'IRAK
défrichements ouvrent nouveaux paturâges, terres cultivables, espaces d'habitat
moisson à la faucille composée de courtes lames de silex fixées sur manche en bois avec de la poix

5000 à 4000 :
cardial récent (ou final) : microlithes géométriques évolués à retouche rasante
- Cardial en zone littorale
- Roucadourien en zone intérieure (de Roucadour, Thémines, Lot, FRANCE) : céramique grossière, rares décors d'impressions irrégulières

  MÉSOPOTAMIE :
Jarmo
(N IRAK) : vaisselle de pierre
cultures proches :
4900/4300 :
halaf à Gouzana (anc. Tell Halaf, NE SYRIE), belle céramique décorée
site réoccupé vers 4000 par la capitale d’un royaume
4500/3500 : Obeïd (
SW Dhi Qar, SE IRAK) : petits villages le long de canaux d’irrigation, agriculture, élevage de moutons et bœufs
puis
ourouk récent

fondation du site de Karkemish (SE Gaziantep, S TURQUIE)


 PERSE :
cultures
Sialk II et III (de Sialk, centre IRAN) : four et tour de potier, métallurgie du cuivre fondu, sceaux, araire, céramique de style de Suse

 ÉGYPTE :
période prédynastique, phases du chalcolithique
en BASSE-ÉGYPTE : cultures d’
Omari, Toura, Maadi
en MOYENNE-ÉGYPTE : site de Badari (faciès culturel
Badarien : travail du métal, poterie rouge ou brune, statuettes féminines)
puis en HAUTE-ÉGYPTE : site de Nagada (N de la future Thèbes) nécropole avec 2 faciès culturels successifs :
-
Nagada I (ou Amratien, de El-Amrah)
-
Nagada II (ou Gerzéen, de la nécropole de Gerzèh en MOYENNE-ÉGYPTE)

 EUROPE :
4750/4000 à 3750 :
Néolithique Moyen
couteaux lustré des faucilles, haches
céramique à décor Castellic en Bretagne

4500 : E EUROPE :
cuivre fondu et moulé en objets hiérarchiques
riches sépultures individuelles à Varna
labourage par animaux de trait dans le bas Danube

===============  PHÉNOMÈNE  MÉGALITHIQUE   4500 a  

4500/1500 : civilisation mégalithique en zone ATLANTIQUE :
dolmen à couloir : sépulture constituée d'un étroit couloir de hauteur croissante donnant sur une chambre funéraire haute, formés par de larges pierres taillées, dressées sous forme de murs (ou des murets en maçonnerie de pierres sèches), sur lesquels reposent des dalles de couverture dites tables (dolmen sans couloir est dit simple, à unique table)
certaines pierres sont taillées en stèles personnifiant des idoles : rostre céphalique sommital avec lignes (cheveux) et boucles latérales (oreilles), à constrictions basales (épaules)
les stèles sont parfois recouvertes de gravures géométriques (U, crosse, hache, zig-zags, disque)
le dolmen peut être enseveli, formant une éminence circulaire artificielle (tumulus), par de la terre seule (tertre) ou avec des pierres sèches (cairn, souvent à gradins, pouvant recouvrir plusieurs dolmens plus ou moins contemporains)
la taille et le transport des pierres, ainsi que le remblayage impliquent la gestion de milliers d'individus
leur construction indique une société fortement hiérarchisée, leur maintien en état renforçant la domination d'une élite
tertre tumulaire : grande enceinte basse réunissant des petits coffres autour d'une fosse rectangulaire centrale
menhir : bloc de pierre brut allongé, parfois ouvragé pour obtenir une régularité, planté dressé, isolé souvent sur ou à proximité d'un autre mégalithe (dolmen, tertre tumulaire ou allée couverte) ou d'une source

4500/3500 : sites en Bretagne (W FRANCE) :
- dolmen à couloir de Kercado (Carnac
, S Morbihan)
- tertres tumulaires d'Er Grah (Locmariaquer,
S Morbihan; 120 m de long) et du Manio (Carnac)
- grands menhirs isolés de Saint-Gonvarc'h (Landunvez, NW Finistère), Kerhouezel-Kerenneur (Porspoder,
NW Finistère), Kergadiou (Plourin, NW Finistère), Kerloas (Plouarzel, NW Finistère), Champ-Dolent (Dol-de-Bretagne, N Ille-et-Vilaine), Kermarquer (Moustoir-Ac, centre Morbihan)
- grand menhir brisé de Locmariaquer (20 m, 350 t), abattu et matériau en partie réutilisé dans d'autres mégalithes

 couloir du dolmen de Kercado   tertre tumulaire d'Er Grah menhir isolé de Champ-Dolent grand menhir brisé de Locmariaquer
Kercado
Er_Grah
Champ-Dolent
Locmariaquer_brise

sites dans le Lot (FRANCE) :

- 80 dolmens dans la région de Livernon, dont le dolmen de la Pierre Martine (7 m pour 20 t, près d'une carrière naturelle de dalles calcaires)
- dolmens dans la région E et SE Cahors (Gréalou, Marcilhac-sur-Célé, Saint-Chels, Carjac, Montbrun, Puyjourdes, Saint-Sulpice, Béduer, Lauzès)
- dolmens dans le Quercy blanc (causse de Limogne)
sites en Dordogne (FRANCE) :
- dolmens en Périgord (Valeuil,Paussac-et-Saint-Vivien)
- dolmens du Ribéracois (Tocane, Saint-Aquilin, Festalemps, Vanxains)


v. 4500/3000 : secteur de Carrowmore (N Sligo, N Connacht, N IRELAND) :
- 60aine de cromlechs d'une 30aine de pierres rapprochées formant un grand ovale autour du cairn de Listoghil

Carrowmore : cercle 7 avec petit dolmen interne (mont Knocknarea en arrière-plan)
poterie trouvée dans les restes d'incinération
Carrowmore_7
Carrowmore_poterie

- cairns aux sommets de monts à grottes : 4 à
Sliabh Da Ean, 2 à Cairns Hill, Queen Maeve de 60 m de diamètre sur le large plateau du mont Knocknarea, transformant la montagne entière en monument
- nombreux dépôts côtiers de coquilles d'huîtres à Culleenamore
- cairn de Creevykeel : large cour intérieure pavée à l'entrée donnant sur 2 chambres successives

cairn Queen Maeve sur le mont Knocknarea : à l'horizon
vu du plateau
Creevykeel : cour intérieure
Knocknarea
Queen_Maeve
Creevykeel

autres grands dolmens en IRELANDE :
- Brownshill (Carlow) dalle de 100 t
- Kilclooney (Donegal)
- Poulnabrone (Clare)

Brownshill
Kilclooney
Poulnabrone

Kilclooney
Poulnabrone

4300/4000 à 3700/3500 :
céramique à faciès chasséen (de Chassey, Saône-et-Loire, S FRANCE) : écuelles carénées, coupes à socle
grands villages
sites :
Roquefort (Lugasson, Gironde, FRANCE)
Le Gurp (Grayan-et-l'Hôpital, Gironde, FRANCE)
grotte du Noyer (Esclauzels, Lot, SW FRANCE)
Capdenac-le-haut (
Lot, SW FRANCE); statuette

4200 : mines de cuivre à Aibounour et Rudna Glava (E EUROPE)

site Néolithique moyen / récent dans la grotte de Campniac (Coulounieix-Chamiers, Dordogne, SW FRANCE)
; sépultures collectives - campignien?

 MÉSOPOTAMIE / PERSE :
période prédynastique
époque des villages
naissance des villes : Our, Ourouk
4300/3450 : culture d'
ourouk ancien et moyen
site de Madhhur (ou Tell_; SW Diyala, E IRAK)

tour de potier, charrue tirée par des bœufs, domestication de l'âne, comptabilité du stock des récoltes par les prêtres, calculi
crues du Tigre et de l'Euphrate nécessitent une forte main-d'oeuvre pour construire digues, canaux et réservoirs
architecture monumentale, armes en cuivre

 LEVANT :
4000 : civilisation cananéenne : cités-États

 EUROPE :
4000/3000 : réchauffement, déforestation par haches de silex poli gainé de bois de cerf, développement des échanges
4000 : ateliers de production de haches en dolérite à Plussulien (Côtes d'Armor), large exportation en FRANCE et S ANGLETERRE
4000 : anthropophagie à Baume (Fontbrégoua, Var, SE FRANCE)
3800 : villages fortifiés avec fossés
3700/3200 : apogée du
chasséen en Bretagne

secteur d'Avery (près Marlborough, N Wiltshire, S ANGLETERRE) :
3700/3300 : triple henge sur colline de Windmill Hill (360 m de diamètre) : 3 enceintes circulaires concentriques, délimitées par talus et fossés, largement espacées et percées d'ouvertures permettant la pénétration de chaussées (causewayed enclosure)
3700/2500 : tumulus de West Kennet Long Barrow (100 m de long) : 5 chambres accueillant 46 personnes sur 25 générations, en usage sur 1000 a avant d'être comblé


 SUIVRE  LA  CHRONOLOGIE (Bronze ancien / Antiquité) =>

PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

Page 37  |  vous êtiez ici  :  NÉOLITHIQUE CÉRAMIQUE / CHALCOLITHIQUE


www.place-hecataei-milesii.net