Place
HECATAEI  MILESII





PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

<= REMONTER  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-La Tène IIe siècle)


suite de l'     Â G E    D E S    M É T A U X    (3500 - )
N.B. : Datation AEC, en a.

suite de l'     Â G E    D U    F E R   /   L A    T È N E    (500 - )


Ier SIÈCLE         De 100 à 1 a.


 PONT- EUXIN / ASIE MINEURE :
v. 100 : Nicomède III Évergète roi de BITHYNIE annexe la CAPPADOCE par conquête et son mariage avec Laodicé C, veuve de Ariarathe VI Épiphane Philopator et sœur de Mithridate VI Eupator le Grand roi du PONT, permettant la poursuite du pouvoir par son fils Ariarathe VII Philometor
98 : Mithridate VI chasse de CAPPADOCE Nicomède III et assassine son neveu le roi Ariarathe VII Philometor, le remplaçant par son propre fils Ariarathe IX Eusèbes Philopator
95 : suivant le choix du peuple de CAPPADOCE, le Sénat romain désigne le noble
Ariobarzane Ier Philoromaios pour détrôner Ariarathe IX, mais est lui-même vite destitué par Tigrane II le Grand roi d’ARMENIE allié à son beau-père Mithridate VI
94 : Mithridate VI partage la PAPHLAGONIE avec le roi de BITHYNIE Nicomède IV Philopator
93 : Ariobarzane Ier de CAPPADOCE rétabli par proconsul romain de CILICIE Sylla face aux troupes arméniennes
92 : Mithridate VI fait chasser Nicomède IV de BITHYNIE par son propre demi-frère Socratès Chrestos

Mithridate VI du Pont
  Ariarathe IX de Cappadoce
Ariobarzane Ier de Cappadoce
 Tigrane II d'Arménie
Nicomède IV de Bithynie
Mithridate_VI
 Ariarathe_IX Ariobarzane_I
Tigrane_II
Nicomede_IV

 PERSE :
97 : le parthe Mithridate II le Grand (fils d’Artaban II) conquiert une partie de l’ARMÉNIE
92 : fl. Euphrate frontière diplomatique avec les Romains


 BASSIN LEVANTIN :

96 : l'hasmonéen Alexandre Jeannée réprime sévèrement la révolte des Pharisiens en JUDÉE et conquiert la PHILISTIE, mais est défait par le roi nabatéen Arétas III Philhellène qui s'empare alors des territoires de MOAB et GALAAD

 MÉSOPOTAMIE :
95 : Séleucos VI Épiphane Nicator chassé par Antiochos X Eusèbe issu d’une autre branche royale

Mithridate II le Grand de Parthie Séleucos VI Épiphane Nicator de Syrie
Antiochos X Eusèbe de Syrie
Mithridate_II
Seleucos_VI
Antiochos_X

 OUEST MÉDITERRANÉEN :

PÉNINSULE ITALIENNE

===============  GUERRE  SOCIALE  ROMAINE (ou marsique)    91 / 88 

91 : conflit éclate lors de l’assassinat du tribun de la plèbe
Marcus Livius Drusus (2) alors qu’il voulait faire obtenir la citoyenneté romaine aux peuples italiques alliés de Rome, qui fournissent les troupes permettant les conquêtes tout en restant assujettis   
Quintus Pompaedius Silo des Marses et Caius Papius Mutilus des Samnites dirigent la contestation entraînant l’exécution des Romains d’Asculum Apulum (N Pouilles)
obtenant l’adhésion des autres peuples Péligniens, Vestins, Marrucins, Picentins, Lucaniens et Apuliens, ils font sécession, proclament leur indépendance dans la Confédération Italique, font de Corfinium leur capitale renommée alors Italica (auj. Corfinio, E L'Aquila, centre Abruzzes, centre ITALIE), créent un sénat nommant consuls les 2 leaders
90 : armée du N des insurgés maintenue par les Romains, mais celle du S envahit le S CAMPANIE
89 : Rome cède par la loi lex Plautia Papiria, permettant la paix avec un grand nombre d’insurgés
armée romaine du N assiège puis prend Asculum Apulum aux Marses puis Italica, au S
Sylla sous les ordres de Marius prend Bovianum (Molise, S ITALIE)
88 :
Sylla bat les Samnites, tuant Q. Pompaedius Silo

  GRÈCE :
91 : après le rappel des armées d’ASIE lors de la guerre sociale romaine, la MACÉDOINE sans défense est alors ravagée par les Thraces
v.88 : Antiochos d'Ascalon dernier scholarque de l'Académie d'Athènes

 PONT- EUXIN / ASIE MINEURE :
91 : Mithridate VI du PONT fait chasser Ariobarzane Ier de CAPPADOCE, encore au profit de son fils Ariarathe IX
90 : Manius Aquilius Nepos rétablit ses alliés Ariobarzane Ier et Nicomède IV de BITHYNIE, avant de pousser ce dernier à attaquer le PONT, alors pillé jusqu’à Amastris en territoire paphlagonien
89 : les alliés
Nicomède IV  et Ariobarzane Ier envahissent les territoires de PAPHLAGONIE sous contrôle du PONT
Mithridate VI chasse une nouvelle fois Ariobarzane Ier, toujours au profit de son fils Ariarathe IX

Asie_Mineure_89
Conflits d'influence en Asie Mineure 100-89.

 ÉGYPTE :
88 : roi Ptolémée IX rentre d’exil

  OUEST MÉDITERRANÉEN :
PÉNINSULE ITALIENNE

===============  PREMIÈRE  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  POPULARES / OPTIMATES    88 / 87 

88 : conflit entre 2 généraux devenus chefs de factions politiques :
-
Marius, leader des populares, tendance populaire soutenant les couches pauvres et les non-citoyens
- et
Sylla, leader des optimates, camp de l’aristocratie sénatoriale conservatrice
se jalousent le commandement de l’armée en partance pour attaquer
Mithridate VI Eupator roi du PONT, d’abord attribuée à Sylla, puis à Marius pendant que le premier la rejoint en CAMPANIE
Sylla fait alors marcher son armée vers Rome, massacrant les différents émissaires; à son entrée en ville, Marius préfère s’enfuir après avoir vainement tenter de rallier à la résistance les esclaves contre promesse de liberté, jusqu’à gagner l’AFRIQUE
87 :
prise de force du pouvoir romain par les populares :
Marius profite de l’absence de Sylla finalement parti vers le PONT-EUXIN, et s’alliant à Cnaeus Papirius Carbo (2) (fils du précédent homonyme) dit Carbon, Quintus Sertorius dit Sertorius, au consul destitué Lucius Cornelius Cinna (2) dit Cinna, aux vétérans italiques de la guerre sociale et aux esclaves, ils assiègent Rome qui doit se rendre à leur pouvoir tyrannique
86 : mort de Marius de vieillesse

  GRÈCE / PONT- EUXIN / ASIE MINEURE :

===============  PREMIÈRE  GUERRE  ROMAINE  MITHRIDATIQUE    88 / 85 

88 : Nicomède IV de BITHYNIE tente vainement une nouvelle invasion de la PAPHLAGONIE, vaincu sur la riv. Amnias par le général pontique Archélaos, et Mithridate VI du PONT se retourne alors contre la BITHYNIE, écrasant les troupes romaines de Manius Aquilius Nepos qui s’enferme dans Pergame, tandis que le proconsul d’ASIE Lucius Cassius fuit à Rhodes
Mithridate VI impose sa suzeraineté aux Grecs du Bosphore Cimmérien, et soulève les Grecs d’ASIE MINEURE contre les Romains établis qu’ils massacrent alors
Archélaos obtient le ralliement de la GRÈCE après soumission des CYCLADES et de l’EUBÉE, accueilli en libérateur à Athènes (ATTIQUE), à qui il confie Délos dont les rebelles sont massacrés
87 :
Archélaos vainc à Chéronée (N BÉOTIE) le lieutenant de MACÉDOINE Quintus Bruttius Sura venant au secours de Thespies (SW BÉOTIE) assiégée, le poursuivant jusqu’au Pirée (ATTIQUE)
arrivée de Sylla en GRÈCE, débutant le siège d’Athènes et du Pirée où s’est retranché Archélaos
86 : Sylla prend Athènes alors pillée, puis le Pirée rasé, et vainc la contre-attaque d’Archélaos à Chéronée
consul
Lucius Valerius Flaccus (7) dit Flaccus s’engage en GRÈCE contre Mithridate VI, en concurrence de Sylla alors désapprouvé par les Marianistes
85 :
Sylla vainc Archélaos à Orchomène (N BÉOTIE)
Caius Flavius Fimbria (2) dit Fimbria, lieutenant chassé venant finalement de renverser Flaccus par mutinerie, assiège vainement Mithridate VI à Pitane (ÉOLIDE)
paix de Dardanos (TROADE) :
Mithridate VI préfère conclure la paix selon les conditions avantageuses de Sylla, lui-même pressé par Fimbria : il doit renoncer à ses conquêtes, livrer sa flotte, et permettre le rétablissement de Nicomède IV en BITHYNIE et Ariobarzane Ier en CAPPADOCE
84 : Sylla se retourne vers Fimbria en l’assiégeant dans Pergame, l’entraînant alors au suicide, puis confie le gouvernorat d’ASIE à Lucius Licinius Murena dit Murena

1ere_guerre_mithridatique
Phases de la première guerre mithridatique 88-84.

 BASSIN LEVANTIN :

88 : nouvelle révolte sévèrement réprimée des Pharisiens de JUDÉE par Alexandre Jeannée
84 : Arétas III écrase Antiochos XII Dionysos en route pour l'attaquer à Pétra, et appelé par la population le préférant au roi d'ITURÉE Ptolémée Mennaeus prend le pouvoir à Damas
83/80 : avec la conquête de la Décapole et de la GAULANITIDE,
Alexandre Jeannée a étendu son territoire sur toute la région autour du fl. Jourdain

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
84 : mort de Cinna dans une émeute

===============  DEUXIÈME  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  POPULARES / OPTIMATES   83 / 82 

83 : retour de
Sylla en ITALIE, rejoint par les forces de Quintus Caecilius Metellus Pius dit Metellus et Cnaeus Pompeius Magnus dit Pompée le Grand
82 : prise de force du pouvoir romain par les optimates :
Sylla, Marcus Licinius Crassus (2) dit Crassus et Quintus Pompeius Rufus remportent la bataille de la Porte Colline, aux murailles de Rome, leur permettant de reprendre la ville aux partisans marianistes
consul
Caius Marius Minor dit Marius le Jeune (neveu de Marius) tente de résister mais est définitivement vaincu à Praeneste (auj. Palestrina, centre Latium), tandis que Sertorius s’enfuit en HISPANIE

Praeneste : temple de la Fortune : proposition de reconstitution escalier central des terrasses
hémicycle à arcades
Praeneste_reconstitution
Praeneste_terrasses
Praeneste_hemicycle
Sanctuaire oraculaire de Fortuna Primigenia à Praeneste.

dictature réformatrice de
Sylla, menant une politique annonciatrice de l’Empire : doublement de l'effectif du Sénat (600 membres), passage à 8 préteurs cantonnés à Rome et 20 questeurs
obligation aux anciens magistrats avec imperium de servir comme gouverneur dans une province pour 1 an   

 PONT- EUXIN :

===============  DEUXIÈME  GUERRE  ROMAINE  MITHRIDATIQUE    83 / 81 

83 : cherchant à se rapprocher des Romains,
Archélaos dénonce son roi Mithridate VI du PONT à Murena sous le faux prétexte de préparer une attaque contre eux, alors que celui-ci reconstruit une flotte pour répondre à des révoltes en COLCHIDE et CHERSONÈSE TAURIQUE
enfreignant alors la paix de Dardanos,
Murena pille Comana du Pont (près act. Gümenek, centre Tokat, S Mer Noire, N TURQUIE)
82 :
Mithridate VI confie le royaume du Bosphore Cimmérien à son fils Macharès
Murena attaque la campagne pontique de l’Halys
81 :
Mithridate VI finit par repousser Murena, lui permettant d’obtenir la paix voulue par Sylla

 OUEST MÉDITERRANÉEN :

===============  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  SERTORIENNE  (HISPANIE)   82 / 72 

82 : marianiste Sertorius, propréteur d’HISPANIE CITÉRIEURE y dirigeant un véritable État en résistance à Sylla , au nom des peuples celtibères opprimés, doit alors reculer devant l’armée de Caius Annius Luscus que celui-ci lui envoye
syllaniste Pompée le Grand exécute en SICILE le consul en fuite Carbon

 AFRIQUE :
81 : Pompée le Grand vainc Cnaeus Domitius Ahenobarbus (5) dit Domitius près d’Utique
80 : roi Ptolémée XI Alexandre II mis sur le trône grâce à Sylla, assassiné au bout de 19 jours
Bocchus II (fils du précédent éponyme) hérite de la partie E de la MAURITANIE

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
79 : Rome nomme Metellus proconsul d’HISPANIE ULTÉRIEURE, avec mission de lutter contre Sertorius et sa coalition d'Ibères
78 : mort de
Sylla
Caius Iulius Caesar (4) dit Jules César  ou César (nom de sa famille Iulia, prétendant descendre d’Ascagne dit Iule, fils du troyen Énée) capturé par des pirates en mer Égée, libéré après rançon
77 : Marcus Aemilius Lepidus (7) dit Lépide "père" entre en conflit avec le Sénat, qui demande alors à Quintus Lutatius Catulus (2) dit Catulus et Pompée le Grand de mater la rébellion en GAULE CISALPINE
tandis que
Pompée le Grand assiège Mutina (auj. Modène, centre Émilie-Romagne, N ITALIE), Lépide père marche sur Rome mais est arrêté par Catulus, puis s’enfuit alors en SARDAIGNE où il meurt
anciennement proscrit par
Sylla, le gouverneur marianiste de SICILE Marcus Perperna Veiento (ou Perpenna) dit Perperna est alors vaincu par Pompée le Grand, et rejoint l’HISPANIE, apportant le reste de l’armée de Lépide père en renforts à Sertorius
76 : arrivée de Pompée le Grand en HISPANIE, ouvrant de nouveaux fronts aidant Metellus

75/72 : Germains Suèves migrant depuis le fl. Suevus (auj. Oder, frontière
N ALLEMAGNE-POLOGNE) menés par Arioviste arrivent vers le site de Mogontiacum (auj. Mayence, E Rhénanie-Palatinat, W ALLEMAGNE), avant de traverser le fl. Rhin vers la GAULE

 PONT- EUXIN :
roi d’ARMÉNIE Tigrane II le Grand conquiert un vaste royaume à son apogée
détruit la cité grecque Soloi de CILICIE fondée par les Rhodiens
fonde sa capitale Tigranocerta

===============  TROISIÈME  GUERRE  ROMAINE  MITHRIDATIQUE    74 / 63 

74 : à sa mort,
Nicomède IV  lègue son royaume de BITHYNIE à Rome
Mithridate VI envahit alors la BITHYNIE, accueilli en libérateur, les Romains se réfugiant à Chalcédoine où il vainc le consul Marcus Aurelius Cotta, puis assiège Cyzique
73 : le gouverneur de CILICIE
Lucius Licinius Lucullus (4) dit Lucullus contraint Mithridate VI à lever le siège de Cyzique, le poursuit jusqu’à Lampsaque, puis vainc sa flotte à Ténédos (auj. île de Bozcaada, W Çanakkale, SW Marmara, W TURQUIE) et Lemnos (), où il capture et exécute Marius le Jeune envoyé en soutien par Sertorius

 OUEST MÉDITERRANÉEN :

===============  TROISIÈME  GUERRE  SERVILE  ROMAINE  (SPARTACUS)    73 / 71 

73 :
Spartacus, esclave d'origine thrace vendu comme gladiateur, s'évade avec d'autres révoltés de l'école de Cnaeus Lentulus Batiatus à Capua; traversant la CAMPANIE vers Neapolis (act. Naples), ils sont rejoints par de nombreux ouvriers agricoles, surtout esclaves, se ravitaillant alors par razzias sur les exploitations alentours
l'armée servile ainsi constituée vainc celle de
Caius Claudius Glaber tentant de l'assiéger sur le Mont Vésuve
72 : une partie de l’armée servile suit le gaulois allobroge
Crixus en APULIE mais sont massacrés près du Mont Garganus (auj. Monte Sant’Angelo, massif du Gargano, NE Foggia, NW Pouilles) par le consul Lucius Gellius Publicola (1)
Spartacus se défait des légions consulaires dans le PICENUM, devant Modène puis en route vers le S à Thourioi (LUCANIE)
Sertorius alors en perte d’autorité en HISPANIE est assassiné par son lieutenant Perperna, avant d'être lui-même vaincu, capturé et éxécuté par Pompée le Grand
71 :
Spartacus veut passer en SICILE avec l’objectif de retourner ensuite en THRACE mais est trahi par les pirates ciliciens finalement achetés par le propréteur de SICILE Caius Licinius Verres; se retrouvant alors sous blocus de Crassus, l'armée servile réussit à le forcer, vainc dans le BRUTTIUM, mais est définitivement écrasé en LUCANIE (act Senerchia, S Avellino, E Campanie)
en répression, 6000 esclaves sont crucifiés sur la via Appia, et 5000 sont massacrés au cours de leur fuite vers le
N par Pompée le Grand
v. 70 : l’orateur (avocat) Marcus Tullius Cicero
(2) dit Cicéron "père" soutient les Siciliens contre leur gouverneur corrompu C. Licinius Verres

===============  ÉLIMINATION  DE  LA  PIRATERIE  EN  MÉDITERRANÉE    67 

67 : Pompée le Grand reçoit les imposantes forces de l'imperium consulaire pour mettre fin à la piraterie en MÉDITERRANÉE : refoulant les écumeurs jusqu'en CILICIE, il les vainc définitivement à Coracesium (auj. Alanya, E Antalya, S TURQUIE), regroupant les repentis à Soloi alors renommée Pompeiopolis

 PONT- EUXIN / ASIE MINEURE :
fin de la troisième guerre romaine mithridatique :
71 :
Lucullus prend d’assaut la cité pontique d'Amisos
Mithridate VI du PONT se réfugie chez son gendre Tigrane II d’ARMÉNIE qui refuse alors de le livrer
70 :
Macharès du Bosphore Cimmérien abandonne le parti de son père Mithridate VI, préférant se ranger du côté romain
69 :
Lucullus s’engage en ARMÉNIE, écrase l’armée de Tigrane II sur le fl. Tigre et prend sa capitale Tigranocerta
68 : lâché par ses troupes,
Lucullus ne peut faire que retraite
67 : victoire de
Mithridate VI à Zéla (auj. Zile, W Tokat, S Région de la mer Noire, N TURQUIE) sur Caius Valerius Triarius, reconquête du PONT, Tigrane II ravage la CAPPADOCE
66 : remplaçant
Lucullus, Pompée le Grand obtient l’alliance du roi des Parthes Phraatès III contre l’ARMÉNIE
65 : lâché par
Tigrane II, Mithridate VI reprend le royaume du Bosphore Cimmérien à son fils Macharès se suicidant dans Panticapée, mais subit alors un blocus naval par Pompée le Grand
63 :
après le complot de son fils Pharnace II, lui permettant d’obtenir l’indulgence romaine et le royaume du Bosphore Cimmérien, Mithridate VI se suicide mais résistant au poison doit se faire tuer par un soldat galate
BITHYNIE, PAPHLAGONIE et PONT constituent alors une nouvelle province romaine
       
Quintus Caecilius Metellus Pius dit Metellus
Quintus Pompeius Rufus
Marcus Tullius Cicero (2) dit Cicéron "père"
Pharnace II du Pont
Metellus
Rufus Ciceron_pere
Pharnace_II

 LEVANT :
67 : à la mort de la reine hasmonéenne Salomé Alexandra éclate une guerre civile entre ses 2 fils Hyrcan II partisan des Pharisiens et Aristobule II partisan des Saduccéens; Hyrcan II déjà grand-prêtre s’adjoint le titre de roi mais doit vite le céder, écrasé près de Jéricho par son frère à qui leur mère avait laissé l’armée, puis assiégé dans Jérusalem
64 : conseillé par le gouverneur d’IDUMÉE
Antipater I l'Iduméen, Hyrcan II s’allie à Arétas III afin d’assiéger Aristobule II dans Jérusalem
63 : par sa conquête,
Pompée le Grand profite de la situation pour imposer la tutelle de Rome sur la JUDÉE, nommant Antipater I l'Iduméen gouverneur

 ASIE MINEURE :
63 : Rome confère la royauté sur la GALATIE à Déiotaros Ier Philoromaios

DYNASTIE  DE  GALATIE :

            63 : Déiotaros Ier Philoromaios et Brogitaros (son gendre)
            51 : Déiotaros Ier Philoromaios et Déiotaros II (son fils)
            43 : Déiotaros Ier Philoromaios seul
            40 : Castor II (petit-fils du précédent)
            37 : Amyntas des Trocmes (oncle du précédent)
            25 : administration romaine

genealogie_Galatie
Généalogie des souverains de Galatie.   
(accès à l'autre généalogie liée : )

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
65/62 : Celtes Gaulois Séquanes et Arvernes profitent des Germains Suèves arrivés en GAULE pour contrer victorieusement leurs puissants ennemis voisins Éduens, qui établissent leur richesse par la douane du commerce au carrefour fluvial de l’Arar (auj. Saône) : les Séquanes prennent les rives de l’Arar à leurs rivaux Éduens et laissent en rétribution aux Suèves le S Alsace, mais Arioviste y faisant émigrer 120.000 Germains, les Séquanes renversent l’alliance en s’associant avec les Éduens contre l’envahisseur germain

Conjuration de Catilina :

65 : échec du premier complot pour la prise du pouvoir romain par le sénateur Lucius Sergius Catilina dit
Catilina
63 : avec le soutien de Marcus Porcius Cato Uticencis dit Caton d’Utique (ou le Jeune, arrière-petit-fils de Caton l’Ancien), le consul Cicéron père dénonce la nouvelle conjuration de Catilina recrutant chez des notables frustrés, alors exécutés ou exilés
62 :
Catilina vaincu et tué à la bataille de Pistoia (N Toscane) par Marcus Petreius, où il avait rejoint l’armée des conjurés en ÉTRURIE

61/60 : chef des Celtes Helvètes
Orgétorix décidant de migrer vers SW GAULE fait alliance avec ses voisins les prétendants Casticos des Séquanes (fils du roi Catamantaloédis) et Dumnorix des Éduens (frère du druide Diviciacos) à qui il marie sa fille, conspiration pour les aider à prendre le pouvoir de leur tribu tout en assurant l’indépendance gauloise face aux incursions germaniques et à l’expansion romaine, mais son plan étant découvert, Orgétorix est arrêté et se suicide
60 : victoire des Germains Suèves menès par
Arioviste à Admagetobriga (hyp. auj. Mont-Ardoux, près Pontailler-sur-Saône, E Côte-d’Or, NE Bourgogne, E FRANCE) sur la coalition résistante des Gaulois Éduens et Séquanes : les Germains s’installent en N pays Séquane, Éduens soumis appellent l’aide de César

60 :
César conclut le premier triumvirat avec Pompée le Grand et Crassus qui lâchent ainsi le camp des optimates, alliance privée secrète de leurs ambitions politiques contre l'oligarchie sénatoriale menée par Caton d’Utique, dont l'élection effective de César au consulat pour l'année suivante

Cnaeus Pompeius Magnus dit Pompée le Grand
Marcus Licinius Crassus (2) dit Crassus
Caius Iulius Caesar (4) dit Jules César
Pompee
Crassus
Cesar
Le premier triumvirat (60-52).

59 : Pompée le Grand épouse Iulia Caesaris (3) fille de César, ils attisent la violence à Rome contre les optimates
58 : sous la pression du tribun
Publius Clodius Pulcher, Cicéron père doit s'exiler pour avoir exécuté sans procès les conjurés de Catilina
58/53 : exil du roi Ptolémée XII Aulète
57 : bien qu'ancien soutien de P. Clodius Pulcher, mais désormais retourné contre lui, Pompée le Grand fait annuler l'exil de Cicéron père


===============  GUERRE  DES  GAULES   58 / 51 

58 : Celtes Helvètes Tigurins menés par
Divico et leurs alliés Rauraques, Latobices, Tulinges et Boïens de NORIQUE entreprennent l’émigration en GAULE élaborée par leur ancien chef déchu Orgétorix
proconsul
César s’opposant à leur entrée en NARBONNAISE à Genava (act. Genève, SW SUISSE), ils traversent alors le territoire des Séquanes jusqu’à celui des Éduens, alliés des Romains alors appelés à l’aide : César intervient en mettant en déroute la mineure partie n’ayant pas encore traverser le fl. Arar (auj. Saône), avant de poursuivre les autres, mais ses plans sont perturbés par le chef éduen Dumnorix (gendre du roi Orgétorix) qui tente vainement de leur couper la route à Cavillonum (auj. Chalon-sur-Saône, NE Saône-et-Loire, SE Bourgogne, E FRANCE)
César et son principal lieutenant Titus Atius Labienus défont définitivement les Helvètes à Bibracte (auj. mont Beuvray, centre Bourgogne, centre FRANCE), capitale des Éduens
César repousse outre-Rhin la grande armée jusque là invaincue des Germains Suèves d’Arioviste menaçant la capitale des Séquanes Vesontio (auj. Besançon, W Doubs, centre Franche-Comté, E FRANCE), après sa victoire dans la plaine de l’Ochsenfeld (hyp. v. Cernay, centre Haut-Rhin, S Alsace, E FRANCE)

helvète tigurin Orgétorix
  gaulois éduen Dumnorix
 romain Titus Atius Labienus
 gaulois arverne Vercingétorix
Vercingetorix

57 : coalition des tribus celto-germaniques de GAULE BELGIQUE dirigée par
Galba chef des Suessions encercle Bibrax (auj. Laon, centre Aisne, E Picardie, N FRANCE), oppidum des Belges Rèmes seuls restés pro-romains, puis préfère attaquer le camp de César sur les rives de la riv. Axona (act. Aisne; à Berry-au-Bac, E Aisne, E Picardie, N FRANCE) mais est vaincue puis massacrée lors de sa retraite, les Bellovaques se désengageant pour défendre leur territoire attaqué par les Éduens de Diviciacos toujours alliés de César
César assiège alors la capitale des Suessions Noviodunum (act. Pommiers, SW Aisne, SE Picardie, N FRANCE) jusqu’à la reddition définitive de Galba, puis obtient la soumission rapide des Bellovaques à Bratuspantium (Beauvaisis, W Oise, SW Picardie, N FRANCE) et des Ambiens
Nerviens du chef
Boduognatos menant le restant de la coalition belge avec Atrebates et Virumanduens sont défais en voulant attaquer le camp romain sur la riv. Sabis (auj. Selle; hyp. v. Saulzoir, S Nord, SE Nord-Pas-de-Calais, N FRANCE), avant que César ne soumette les derniers Aduatuques, libérant leurs tributaires Éburons
Publius Licinius Crassus Dives (3) obtient la soumission les peuples Gaulois Vénètes, Unelles, Osismes, Coriosolites, Esuvii, Aulerques et Redones entre fl. Sequana (auj. Seine) et Liger (auj. Loire)
Servius Sulpicius Galba (3) s’impose chez les Nantuates, puis repousse difficilement l’assaut des Véragres aidés des Sédunes sur son camp à Octodurus (act. Martigny, W Valais, SW SUISSE)

Guerre_Gaules_58-57
Guerre des Gaules en 58-57. 


56/55 : renouvellement de l'accord du
premier triumvirat à Lucques (anc. Luca, NW Toscane, centre ITALIE) : prolongation du mandat de César en GAULE et ILLYRIE, nouveau mandat de consuls pour Crassus et Pompée le Grand, prolongés d'un proconsulat respectivement en SYRIE et HISPANIE

56 : flotte romaine commandée par
Decimus Iunius Brutus Albinus vainc la rebellion des Vénètes à la tête d’une nouvelle coalition, alors maîtres du commerce maritime de l’étain avec la BRETAGNE (auj. Angleterre), en sectionnant leurs voiles à la bataille navale du Morbihan (baie de Quiberon, S Morbihan, S Bretagne, W FRANCE)
Quintus Titurius Sabinus repousse victorieusement l’attaque du camp retranché romain, par le chef des Unelles Viridorix rebellés avec les Lexoviens et les Éburovices, v. le Vernix (ou Mont Castre; Manche, W Basse-Normandie, NW FRANCE)
P. Licinius Crassus Dives (3) assiège victorieusement Sotium (hyp. act. Sos en Albret, SW Lot-et-Garonne, centre Aquitaine, SW FRANCE), capitale des Sotiates dirigés par Adiatuanos, puis soumet les peuples aquitains alors coalisés, en prenant leur camp avant qu’ils ne puissent obtenir des renforts d’HISPANIE CITÉRIEURE

55 : Germains Usipètes et Tenctères chassés par les Suèves s’installent chez les Celtes Ménapiens défaits; devant cette nouvelle menace,
César arrive et repousse victorieusement leur attaque, fait massacrer les 2 tribus, puis poursuit outre-Rhin, grâce à la construction rapide d’un pont, les cavaliers fuyards alors alliés aux Sicambres, ravageant leur territoire
flotte de
César partie de Portus Itius (auj. v. Boulogne-sur-Mer, W Pas-de-Calais, W Nord-Pas-de-Calais, N FRANCE) débarque difficilement v. Dubris (act. Douvres, E Kent, SE ANGLETERRE), obtenant la soumission des peuples bretons, avant une dernière attaque repoussée de son camp provisoire
T. Atius Labienus soumet les Morins révoltés, puis Q. Titurius Sabinus et Lucius Aurunculeius Cotta soumettent les Ménapiens

Guerre_Gaules_56-55
Guerre des Gaules en 56-55.

54 : Bretons unis sous commandement de
Cassivellaunos chef des Catuvellauni ne peuvent empêcher César de franchir le fl. Tamesas (auj. Tamise), entraînant la soumission des Trinovantes suivie de celle des Cénimagres, Segontiaques, Ancalites, Bibroques et Casses; après l’échec de l’attaque du camp de la flotte romaine, Cassivellaunos alors assiégé dans l’act. Wheathampstead (N St Albans, centre Hertfordshire, SE ANGLETERRE) capitule, devant laisser la souveraineté des Trinovantes au prétendant exilé désormais pro-romain Mandubracios dont il avait renversé le père
Éburons rebelles menés par
Ambiorix massacrent par traîtrise la légion romaine qu’ils devaient héberger sous commandement de Q. Titurius Sabinus et L. Aurunculeius Cotta à Atuatuca (vallée du Geer, S Limbourg, NE BELGIQUE), suscitant alors la révolte chez d’autres peuples dont Nerviens et Aduatuques mais ne réussissant pas à prendre le camp de Quintus Tullius Cicero dit Cicéron "frère" résistant à leurs assauts jusqu’à l’arrivée de César
T. Atius Labienus se libère de la révolte des Trévires en éliminant leur chef Indutiomaros

53 : 
César renforcé mène une campagne punitive, et préventive d’une future coalition, soumettant Nerviens, Sénons, Carnutes, Ménapiens, tandis que T. Atius Labienus soumet les Trévires, plaçant à leur tête le pro-romain Cingétorix
César dévaste le territoire des Éburons puis fait exécuter Acco le meneur de la révolte des Sénons, entraînant la remobilisation des Carnutes, Sénons, Éburons et Trévires qu’il doit alors à nouveau soumettre

Guerre_Gaules_54-53
Guerre des Gaules en 54-53.

52 : Carnutes menés par Cotuatos et Conconnetodumnos massacrent les négociants romains de Cenabum (auj. Orléans, W Loiret, N Centre, centre FRANCE)
large coalition gauloise se réunit sous commandement du chef arverne
Vercingétorix
César parvient à rejoindre ses troupes chez les Lingons, prend Vellaunodunum (hyp. act. Triguères, E Loiret, NE Centre, centre FRANCE) aux Sénons, Cenabum aux Carnutes, et Noviodunum (auj. Nevers, SW Nièvre, SW Bourgogne, centre FRANCE) aux Bituriges Cubes, puis assiège difficilement Avaricum (auj. Bourges, centre Cher, SE Centre, centre FRANCE), manquant de ravitaillement par la stratégie de la terre brûlée appliquée par Vercingétorix à la région, mais finit par s’en emparer et massacre la population
après l’échec de son assaut,
César doit abandonner le siège du plateau arverne de Gergovia (hyp. anc. Merdogne, act. La Roche-Blanche, centre Puy-de-Dôme, centre Auvergne, centre FRANCE) où s’est retranché Vercingétorix, et faire face à la défection de ses alliés Éduens provoquant l’émulation de rébellion à toute la GAULE
T. Atius Labienus bat les Sénons, Parisii et Aulerques Éburovices menés par Camulogène à Lutetia (act. Paris, centre Île-de-France, N FRANCE)
Vercingétorix attaque vainement César se rapatriant en soutien de la NARBONNAISE, et doit alors se replier à Alesia (hyp. act. Alise-Saint-Reine, W Côte-d’Or, NE Bourgogne, E FRANCE) dans l’attente de renforts, mais César y organise le siège avec une double enceinte résistante aux multiples assauts, jusqu’à la reddition du chef gaulois, ses guerriers étant réduits en esclavage

Gergovia
  Alesia (reconstitution par maquette)
 Gergovia Alesia

51 :
César doit soumettre les nouveaux révoltés Bituriges et Carnutes, puis une coalition des Bellovaques menée par Correus avec Atrebates, Ambiens, Aulerques, Calètes et Véliocasses
Caius Fabius défait les Pictons de Dumnacos assiégeant Lemonum (auj. Limoges, centre Haute-Vienne, W Limousin, centre FRANCE)
César obtient la soumission des Cadurques après le siège d’Uxellodunum (auj. Puy d’Issolud à Vayrac, N Lot, N Midi-Pyrénées, S FRANCE), tandis que T. Atius Labienus défait les Trévires

Guerre_Gaules_52-51
Guerre des Gaules en 52-51.

  ASIE MINEURE :
53 : Crassus et son fils P. Licinius Crassus Dives (3) battus et tués à Carres (ou Carrhes, auj. Harran en SYRIE) dans la guerre face aux Parthes par le général Suréna, qui atteignent Antioche et Jérusalem
son roi Orodès II (ou Orode) jaloux le fait tuer, transfère sa capitale à Ctésiphon supplantant Séleucie du Tigre (anc. Babylone)

53/34 : roi d’ARMÉNIE Artavazde III (fils de Tigrane II)
Antiochos Ier Théos libère la Commagène de l'annexion arménienne, avant de faire édifier son monument funéraire orné de statues colossales au sommet du Nemrut Daği (E Taurus)

Nemrut Daği : vue générale
  détail  proposition de reconstitution
Nemrut_Dagi-general
Nemrut_Dagi-tetes
Nemrut_Dagi-reconstitution

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
52 : après le décès de son épouse Iulia, Pompée le Grand se remarie avec Cornelia Metella, fille de Quintus Caecilius Metellus Pius Scipio Nasica dit Metellus Scipion et veuve de P. Licinius Crassus Dives (3), rejoignant le camp des optimates opposés à César
après l'assassinat de P. Clodius Pulcher par Titus Annius Milo Papianus dit Milon, ses partisans brûlent la Curie siège du Sénat, qui appelle alors Pompée le Grand pour gérer les violences anarchistes, en le nommant exceptionnellement consul unique

 ÉGYPTE :
51 : Ptolémée XIII Dionysos règne marié à sa sœur Cléopâtre VII Théa Philipator
restaurent la puissance égyptienne inquiétant
Rome

 EMPIRE ROMAIN / ÉGYPTE :

===============  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  DE  CÉSAR   49 / 45 

49 : César refusant de libérer ses légions à la fin de son mandat proconsulaire alors qu'il demande sa prolongation, à moins que Pompée le Grand n'en fasse autant, celui-ci le fait déclarer hors-la-loi
César franchit le fl. Rubicon (peut-être avec l’expression grecque du proverbe «Que le dé soit jeté !»), car frontière de Rome avec la GAULE CISALPINE, dont la loi interdit alors son franchissement par un général avec son armée, afin de protéger Rome des menaces militaires internes
César prend les cités de la côte SE de la plaine padane jusqu’à Ancona (E Marches), tandis que son lieutenant Marcus Antonius dit Marc Antoine (ou Antoine) prend Arretium (Arezzo, E Toscane), entraînant la fuite de Pompée le Grand pour Capua
contrôlant PICENUM, ÉTRURIE, et N OMBRIE, César assiège alors victorieusement Corfinium / Italica, où s’est réfugié Publius Cornelius Lentulus Spinther (1), et défendue par le nouveau gouverneur de GAULE TRANSALPINE Lucius Domitius Ahenobarbus (2), entraînant le nouveau recul de Pompée le Grand pour Brindisium (auj. Brindisi, SE Pouilles)
l’armée de César grossit au fur et à mesure de son avancée vers le port, mais sans pouvoir y empêcher Pompée le Grand et ses sénateurs d’embarquer pour Dyrrachium (anc. Épidamne, Illyrie; auj. Durrës, W ALBANIE)
prise de force du pouvoir romain par les populares

César élimine les poches de résistance des partisans de Pompée le Grand :
- en HISPANIE, facilement par reddition des troupes de
Lucius Afranius et M. Petreius à Ilerda (auj. Lérida, E Catalogne, NE ESPAGNE), puis celles de Marcus Terentius Varro dit Varron
- à Massalia (S FRANCE), ayant été soulevée par L. Domitius Ahenobarbus (2), alors assiégée par D. Iunius Brutus Albinus et Caius Trebonius, tentant vainement de rompre le blocus naval lors de 2 batailles navales, la cité prenant alors la forme latine de Massilia

Massilia
Proposition de reconstitution du site de Massalia au premier siècle AEC.

Caius Scribonius Curio (2) dit Curion "le Jeune" chasse Caton d’Utique de SICILE, mais voulant s'attaquer aux forces pompéiennes près d’Utique périt face aux cavaliers numides de Juba Ier

Ptolémée XII Aulète d'Égypte
  Orodès II de Parthie
 Cléopâtre VII Théa Philipator d'Égypte
 Juba Ier de Numidie
Ptolemee_XII
Orodes_II
Cleopatre_VII
Juba_I

48 : rejoint par
Marc Antoine, César tente d’encercler le camp de Pompée le Grand à Dyrrachium, puis le poursuit en THESSALIE jusqu’à le vaincre à Pharsale (S Larissa)
Pompée le Grand s’enfuit à Péluse (NE Delta, N ÉGYPTE) où il est finalement assassiné sur ordre du roi Ptolémée XIII
les 2 fils de Pompée le Grand, Cnaeus Pompeius dit Pompée le Jeune et Sextus Pompeius Magnus Pius dit Sextus Pompée, accompagnés de Marcus Tullius Cicero Minor dit Cicéron "fils", s’engagent alors dans la résistance contre les forces de César en N AFRIQUE aux côtés de Metellus Scipion et Caton d’Utique

47 : à Alexandrie, César prend parti pour la reine Cléopâtre VII en conflit avec son frère et époux Ptolémée XIII dont il vainc alors les armées
Ptolémée XIV Philopator II succède alors à son frère, épousant à nouveau leur sœur Cléopâtre VII, mais emmené captif à Rome, c’est elle qui reçoit le trône par César
César vainc à Zéla le pompéien Pharnace II roi du PONT qui s’attaquait à ses voisins et aux forces romaines
Antipater I nomme ses fils Phasaël (1) stratège de JUDÉE et Hérode I stratège de GALILÉE

46 : après avoir rallié le roi Bocchus II de MAURITANIE contre le pompéien Juba Ier de NUMIDIE, César vainc à Thapsus (E TUNISIE) les forces de Metellus Scipion alors exécuté, et de Caton d’Utique qui finit par se suicider enfermé dans Utique, tandis que Pompée le Jeune et Sextus Pompée parviennent à se retirer en HISPANIE, rejoints par T. Atius Labienus lâchant César
César  se promeut dictateur à vie, augmente encore l'effectif du Sénat pour le discréditer, passage à 16 préteurs et 40 questeurs
Hérode I est nommé stratège de CŒLÉ-SYRIE et SAMARIE par le gouverneur de SYRIE Sextus Iulius Caesar (5)

45 :
César défait les derniers résistants pompéiens à Munda (v. act. Osuna, E Séville, centre Andalousie, S ESPAGNE), où meurt T. Atius Labienus et est exécuté Pompée le Jeune
rescapé,
Sextus Pompée échappe ensuite au prêteur Caius Carrinas puis au gouverneur Caius Asinius Pollio dit Asinius Pollion
retour triomphal de César à Rome en maître absolu, fonde des colonies sur les sites de Corinthe et Carthage

guerre_civile_Cesar
Guerre civile de César contre les partisans de Pompée le Grand (49-45).

44 :
Ptolémée XV Philopator Caesar dit Césarion (fils de Cléopâtre VII avec César) dernier roi d’ÉGYPTE
assassinat de
César par la conjuration Caius Cassius Longinus (4) dit Cassius - Marcus Iunius Brutus Caepio dit Brutus (neveu de Caton d’Utique), anciens lieutenants de Pompée le Grand
Diodore de Sicile relate une histoire universelle depuis les origines (1000 ans) dans sa Bibliothèque historique en 40 livres
Marc Antoine abroge la magistrature de dictature

Ptolémée XV Philopator Caesar d'Égypte dit Césarion
Caius Cassius Longinus (4) dit Cassius
Marcus Iunius Brutus Caepio dit Brutus
Cesarion
Cassius_Longinus
Brutus

===============  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  DE  MODÈNE   44 / 43 

reconnaissance de l’adoption posthume de
Caius Octavius Thurinus (2) dit Octave par César (petit-neveu par sa mère), devenant alors Caius Iulius Caesar Octavianus dit Octavien, revendiquant l'héritage face au consul sortant Marc Antoine, en retournant en sa faveur l'opinion populaire et obtenant la désertion de troupes

le conjuré
D. Iunius Brutus Albinus refuse de céder le gouvernorat de GAULE CISALPINE à son successeur auto-désigné Marc Antoine, s'enfermant dans Mutina alors assiégée

43 : aidé des troupes de
Marcus Iunius Silanus (5), Marc Antoine est finalement vaincu par les 2 nouveaux consuls Caius Vibius Pansa Caetronianus et Aulus Hirtius soutenus par Octavien mais mortellement blessés
poursuivi par
D. Iunius Brutus Albinus en LIGURIE puis NARBONNAISE, Marc Antoine reçoit les renforts de Publius Ventidius Bassus et de Marcus Aemilius Lepidus (8) dit Lépide (triumvir) ancien maître de cavalerie du dictateur César, puis de Asinius Pollion
chargé désormais du commandement, Octavien réclamant en vain le consulat vacant finit par le prendre par la force, et décide la condamnation des assassins de César et de leurs alliés, dont D. Iunius Brutus Albinus et Sextus Pompée
Marc Antoine reçoit alors le ralliement du gouverneur de GAULE TRANSALPINE Lucius Munatius Plancus suivi d'une partie des troupes de D. Iunius Brutus Albinus, qui alors affaibli préfère la fuite vers l'ILLYRIE mais est pris par les Gaulois Séquanes et exéxuté

Octavien finit par s'associer à Marc Antoine et Lépide, formant alors le second triumvirat pour écraser toute opposition

Caius Iulius Caesar Octavianus dit Octavien
Marcus Antonius dit Marc Antoine
Marcus Aemilius Lepidus (8) dit Lépide triumvir
Octavien
Marc_Antoine
Lepide
Le second triumvirat (43-32).

proscriptions (condamnations arbitraires affichées permettant à n'importe qui de tuer) contre les républicains : assassinat de
Quintus Tullius Cicero dit Cicéron frère (frère cadet de l’orateur), gouverneur en ASIE qui avait d’abord soutenu Pompée le Grand avant de rejoindre César

===============  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  SICILIENNE  (SEXTUS  POMPÉE)   43 / 35 

déclaré ennemi public par le second triumvirat, Sextus Pompée s’enfuit en SICILE qu’il prend, reformant armée et flotte à partir des esclaves libérés, et commence l'interception de convois de vivres vers la péninsule italienne

42 : 
Sextus Pompée repousse la flotte d’Octavien menée par Quintus Salvidienus Rufus dit Salvidienus près de Rhegium (SW BRUTTIUM)
César étant divinisé, Octavien prend le nom de C. Iulius Caesar Divi Filius

===============  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  DES  LIBÉRATEURS  (PHILIPPES)   42 

après l'envoi d'une avant-garde menée par
Caius Norbanus Flaccus et Lucius Decidius Saxa pour bloquer les armées républicaines (dites des Libérateurs) de Cassius et Brutus dans la région de Philippes (E MACÉDOINE), Octavien et Marc Antoine les battent définitivement

===============  GUERRE  CIVILE  ROMAINE  DE  PÉROUSE  (ou  FULVIENNE)   41 / 40 

41 : suite à la répudiation par Octavien de Clodia Pulchra, fille de P. Clodius Pulcher, sa mère Fulvia Flacca Bambula dit Fulvie désormais épouse de Marc Antoine pousse son beau-frère le consul Lucius Antonius à la rébellion en OMBRIE, tandis que Tiberius Claudius Nero (3) dit Tiberius Néron soulève la CAMPANIE
Salvidienus  assiège les rebelles à Sentinum (W Marches), alors prise et rasée, puis prend Nursia (auj. Norcia, SE Pérouse, SE Ombrie), tandis que Marcus Vipsanius Agrippa dit Agrippa prend Sutrium (auj. Sutri, S Viterbe, NW Latium)
L. Antonius s’enfermant dans Perusia (auj. Pérouse, centre Ombrie), Octavien l’assiège avec doubles fortifications résistant ainsi aux renforts extérieurs P. Ventidius Bassus, Asinius Pollion et L. Munatius Plancus défaits

40 :
Salvidienus et Agrippa finissent par prendre Perusia, L. Antonius étant épargné et Fulvie exilée
Agrippa réconcilie Octavien et Marc Antoine

suite de la Guerre civile romaine sicilienne :

Sextus Pompée s'empare de la CORSE tandis que son amiral Menas prend la SARDAIGNE en chassant le gouverneur Marcus Lurius

par le Pacte de Brindisium
, les triumvirs désireux de paix précisent les territoires sous leur responsabilité respective :
-
Octavien gère "l’Occident" (HISPANIES, GAULES, ILLYRIE), avec mission d'éliminer Sextus Pompée
- Lépide "l’Afrique du N" (NUMIDIE, CARTHAGINOIS, TRIPOLITAINE)
- Marc Antoine "l’Orient" (MACÉDOINE, HELLADE, ACHAÏE, ASIE MINEURE, CILICIE et CHYPRE, SYRIE, CYRÉNAÏQUE), épousant Octavia Thurina Minor dit Octavie la Jeune sœur d’Octavien

 BASSIN LEVANTIN :

===============  GUERRE  ROMANO - PARTHIQUE   40 / 33 

40 : conseillés par Quintus Labienus (fils de Titus Atius Labienus), Pacorus Ier (fils du roi parthe Orodès II ) et son général Barzapharnès attaquent la SYRIE romaine à Apamée; malgré leur échec, cette avancée leur permet de rallier d’anciennes troupes républicaines romaines vaincues à Philippes (42)
L. Decidius Saxa alors questeur s’enfuit lors de l’attaque suivante, entraînant la prise d’Apamée puis d’Antioche sur l’Oronte
Q. Labienus le poursuit jusqu’en CILICIE où il finit par l’éliminer, et continue la conquête jusqu’en CARIE, mettant en fuite Lucius Munatius Plancus alors nouveau proconsul d’ASIE
de leur côté, Pacorus Ier et Barzapharnès progressant vers PHÉNICE et PALESTINE reçoivent le ralliement du roi d’ITURÉE Ptolémée Mennaeus et de son fils-successeur Lysanias, puis du prince hasmonéen de JUDÉE Antigone II Mattathiah demandant l’élimination des Hérodiens, son père ayant été écarté par le pro-romain Antipater I l'Iduméen; prenant Jérusalem, les Parthes l'intrônisent, Hérode Ier le Grand s'enfuyant alors à la forteresse de Massada (E ISRAËL), puis à Rome lui renouvelant son soutien

39 :
Marc Antoine rétablit la royauté dans la partie W du PONT pour Darius du Pont
il envoie son lieutenant P. Ventidius Bassus contre les troupes de Q. Labienus et du général parthe Phranicates (ou Pharnapates), éliminant le premier à la bataille des Portes de Cilicie (col Gülek, NE Mersin, S TURQUIE), et le second à la bataille du col d’Amanus (passe de Belen, monts Nur, centre Hatay, S Turquie)
Hérode Ier le Grand débarqué à Ptolémaïs s'empare de Joppé

38 : 
P. Ventidius Bassus vainc définitivement Pacorus Ier à la bataille du mont Gindarus (NW Alep, NW SYRIE)
Orodès II est assassiné par son fils-successeur Phraatès IV
Hérode Ier le Grand conquiert les territoires de CANAAN, matant des révoltes en GALILÉE et à Jéricho, aidé du nouveau gouverneur Caius Sosius (2)

 OUEST MÉDITERRANÉEN / ASIE MINEURE :

fin de la Guerre civile romaine sicilienne :
39 : par la Paix de Misène (port de Misenum; auj. Bacoli,
W Campanie), afin de lever le blocus naval affamant Rome, le triumvirat est contraint de reconnaître les forces de Sextus Pompée en le nommant gouverneur de SARDAIGNE, CORSE, SICILE, ainsi que d’ACHAÏE, avec affranchissement des esclaves réfugiés en SICILE et fin des proscriptions
mais Marc Antoine refusant de lui livrer l'ACHAÏE, Sextus Pompée reprend son blocus et laisse agir les pirates

38 : Octavien épouse Livia Drusilla dit Livie, contrainte au divorce d'avec Tiberius Néron 
Bocchus II ayant pris parti pour Octavien obtient l’ensemble du royaume de MAURITANIE

37 :  reconduction du second triumvirat par le pacte de Tarente (Tarentum)
Octavien corrompt Menas pour qu’il lui livre CORSE et SARDAIGNE et tente vainement d’attaquer Sextus Pompée à Messine
Agrippa prépare une nouvelle flotte améliorée dans la baie intérieure de Portus Iulius créée au niveau du lac Lucrin (près Cumae, Campanie)

36 : flottes des triumvirs attaquent
Sextus Pompée en SICILE :
-
Lépide débarque à l’W tandis que Agrippa vainc à Mylae
-
Octavien blessé est vaincu à Tauroménion, mais réussit à faire débarquer Lucius Cornificius rejoignant alors Agrippa à Mylae pour s’emparer de Tyndaris
- victoire décisive d’
Agrippa à Nauloque entraînant la fuite de Sextus Pompée à Lesbos
-
Lépide rejoint Agrippa au siège de Messine, et recevant la capitulation tente alors de  réclamer l'autorité sur l'île, mais non suivi par ses troupes, il finit par être accusé d'usurpation du pouvoir, exclu du triumvirat, et ses anciennes provinces d'AFRIQUE attribuées à Octavien

35 :
Sextus Pompée prend Lampsaque, Nicée, Nicomédie sans resistance du gouverneur d’ASIE MINEURE Caius Furnius (2), mais capturé près de Midaeion en PHRYGIE par Amyntas des Trocmes est exécuté sans procès à Milet par Marcus Titius lieutenant de Marc Antoine

Guerres_civiles_40
Guerres civiles romaines 43-36.

 LEVANT / ARMÉNIE - MÉDIE :

fin de la Guerre romano-parthique :
37 : C. Sosius (2) poursuit le siège de Jérusalem par Hérode Ier le Grand, obtenant la reddition d’Antigone II Mattathiah, qu'il exécute à Antioche sur la demande de son allié devenant alors roi de JUDÉE

genealogie_herodiens
Généalogie des souverains hérodiens.   
(accès aux autres généalogies liées :        )

Marc Antoine impose Amyntas des Trocmes en GALATIE contre les fils de Castor II, reconstitue le royaume du PONT pour Polémon Ier, en complétant la partie E qu’il contrôlait déjà (Pont Polémoniaque) avec la partie W, obtient l'aide de Cléopâtre VII en lui délèguant CILICIE, CHYPRE, CŒLÉ- SYRIE et PHÉNICIE
son lieutenant
Publius Canidius Crassus soumet l'ARMÉNIE d'Artavazde II (2)

36 :
P. Canidius Crassus soumet l'IBÉRIE DU CAUCASE de Pharnabaze II alors contraint de s’allier contre Zober roi d’ALBANIE DU CAUCASE qu’ils finissent par vaincre
Marc Antoine impose le roi Archélaos Philopatris Ktistès Sôter en CAPPADOCE
à la tête d’une très grande armée, il rejoint P. Canidius Crassus à Artaxata en ARMÉNIE : lançant alors une offensive précipitée sur la MÉDIE ATROPATÈNE, mais attaqué par les Mèdes alliés aux Parthes, et devant la passivité arménienne, il doit abandonner le siège entamé, et est contraint à une longue et désastreuse retraite vers l’ARMÉNIE

36/25 : 
Hérode Ier le Grand fait exécuter des notables du parti d’Antigone II Mattathiah, puis les membres de la dynastie hasmonéennne, jusqu’à sa propre épouse et leurs fils

34 : le pro-romain
Polémon Ier obtenant le renversement d’alliance avec le ralliement des Mèdes, Marc Antoine se retourne alors contre l’ARMÉNIE, y nommant son jeune fils Alexandre Hélios

33 :
Lysanias mis à mort par Marc Antoine sur demande de Cléopâtre VII désirant s’emparer de ses territoires mais son fils Zénodore en garde le contrôle par brigandage
Marc Antoine aidés des Mèdes repousse les Parthes associés à Artaxias II fils du roi déchu d’ARMÉNIE Artavazde II (2)

guerre_romano-parthique
Guerre romano-parthique 40-33 et extensions.

 MÉDITERRANÉE :

33 : établissement de colonies romaines en MAURITANIE, dans le royaume protégé de
Juba II

===============  DERNIÈRE  GUERRE  CIVILE  RÉPUBLICAINE  ROMAINE   32 / 30 

32 : nouveau consul
C. Sosius (2) critiquant Octavien au Sénat, ce dernier fait interrompre la séance par les armes, entraînant le départ des consuls et d’une partie des sénateurs pour Éphèse auprès de Marc Antoine
Marc Antoine épouse Cléopâtre VII revenue à Alexandrie, répudiant Octavie la Jeune
face à ses rapprochements avec l’ÉGYPTE, le Sénat retire à Marc Antoine ses pouvoirs consulaires et déclare la guerre à Cléopâtre VII

Alexandrie
Proposition de reconstitution du site d'Alexandrie W au premier siècle AEC.

31 :
Agrippa réalise le blocus naval de la flotte de Marc Antoine devant Actium (promontoire à l’entrée du golfe d’Ambracie en ÉPIRE) où celui-ci est installé avec Cléopâtre VII, puis prend Méthone (SW Péloponnèse), tandis qu’Octavien débarqué plus au N tente de les rejoindre
Marc Antoine lance alors sa flotte pour percer le blocus d’Agrippa et s’enfuir avec Cléopâtre VII, au prix de lourdes pertes, tandis que ses forces terrestres abandonnées se rendent sans combat

30 : proconsul de CYR
ÉNAÏQUE Lucius Pinarius Scarpus prenant parti pour Octavien s’avance vers Alexandrie où se sont retranchés Marc Antoine et Cléopâtre VII : alors attaqué, il est finalement vainqueur des dernières forces terrestres de Marc Antoine
à son arrivée, Octavien reçoit la reddition de la flotte de Marc Antoine qui se suicide alors, bientôt suivi par Cléopâtre VII assiégée n’obtenant pas la grâce d’Octavien pour son fils Césarion, autre héritier potentiel de César

29 :
Octavien reçoit le titre permanent d’imperator, devenant Imperator Caesar Divi Filius, avec un pouvoir personnel étendu
Hérode Ier le Grand entame des grands travaux à Jérusalem dont la rénovation du second Temple en agrandissant l'esplanade

second Temple par Hérode I le Grand
détail : façade du sanctuaire
Jerusalem
sanctuaire_Jerusalem
Propositions de reconstitution du site de Jérusalem au premier siècle AEC.
- à gauche : modifié et légendé à partir du copyright de Ariely sous licence Creative Commons Paternité 3.0 Unported -

28 : Octavien met fin à ses pouvoirs triumviraux, épure le Sénat revenant à 600 membres

===============  INSTAURATION  DU  (HAUT)  EMPIRE  ROMAIN   27 

27 :
Octavien reçoit du Sénat les titres politico-religieux de :
- princeps senatus, instaurant le Principat
- auguste (force sacrée d’augure), désormais nommé
Imperator Caesar Divi Filius Augustus
alors détenteur d’un pouvoir absolu, il devient ainsi le premier empereur de l’EMPIRE ROMAIN, en remplacement de la République, tout en maintenant les institutions républicaines qu’il domine, inaugurant la dynastie Julio-Claudienne  
début de la Pax Romana, période de paix à l’intérieur du monde romain, avec arrêt des guerres civiles

25 : Juba II fonde Césarée de Mauritanie sur le site de Iol
23 :
Octavien missionne Hérode Ier le Grand pour rétablir l’ordre en ITURÉE
20 : à la mort de
Zénodore, Octavien confie l'ITURÉE à Hérode Ier le Grand

4 : à la mort d'
Hérode Ier le Grand, son royaume est partagé entre ses 3 fils : Hérode Archélaos reçoit la JUDÉE, Hérode Antipas la GALILÉE, et Hérode Philippe II la région de TRACHONITIDE-BATANÉE-AURANITIDE


provinces_romaines
Provinces de l'empire romain à la fin du 1er siècle.



 RETOURNER À L'ACCUEIL =>


POPULARES  ET  OPTIMATES  ROMAINS  EN  CONFLITS



guerres
civiles
romaines
Marius
/ Sylla

(88-87)
marianistes
/ Sylla

(83-82)
Sertorius
/ Pompée le Grand

(82-72)
du temps du
premier triumvirat

(60-52)
César
/ Pompée le Grand

(49-45)
de Modène
(Marc Antoine
/ Brutus Albinus)

(44-43)
du temps du
second triumvirat
(43-32)
(Sicilienne, des Libérateurs,
de Pérouse)
POPULARES
C. Marius
(Marius)

Cn. Papirius Carbo
(2, Carbon)

Q. Sertorius
(Sertorius)

L. Cornelius Cinna
(2, Cinna)
C. Marius Minor
(Marius le Jeune)

Q. Sertorius
(Sertorius)



Q. Sertorius
(Sertorius)


Cn. Papirius Carbo
(2, Carbon)


Cn. Domitius Ahenobarbus
(5, Domitius)

M. Perperna Veiento
(Perperna)

M. Aemilius Lepidus
(7, Lépide "père")

C. Iulius Caesar
(4, César)


P. Clodius Pulcher
C. Iulius Caesar
(4, César)

M. Antonius
(Marc Antoine)

D. Iunius Brutus Albinus


C. Trebonius

C. Scribonius Curio
(2, Curion "le Jeune")
M. Antonius
(Marc Antoine)

M. Iunius Silanus (5)

P. Ventidius Bassus

M. Aemilius Lepidus
(8, Lépide triumvir)

C. Asinius Pollio
(Asinius Pollion)


L. Munatius Plancus
M. Antonius
(Marc Antoine)

C. Iulius Caesar Octavianus
(Octavien)

M. Aemilius Lepidus
(8, Lépide triumvir)


Q. Salvidienus Rufus
(Salvidienus)

C. Norbanus Flaccus

L. Decidius Saxa

M. Vipsanius Agrippa
(Agrippa)

M. Lurius

L. Cornificius

C. Furnius (2)

M. Titius

variants



M. Licinius Crassus
(2, Crassus)


Cn. Pompeius Magnus
(Pompée le Grand)

C. Iulius Caesar Octavianus
(Octavien)

D. Iunius Brutus Albinus

C. Vibius Pansa Caetronianus

A. Hirtius

Fulvia Flacca Bambula
(Fulvie)

Lucius Antonius

P. Ventidius Bassus

C. Asinius Pollio
(Asinius Pollion)


L. Munatius Plancus
OPTIMATES
L. Cornelius Sulla
(1, Sylla)


L. Cornelius Sulla
(1, Sylla)

Q. Caecilius Metellus Pius (Metellus)

Cn. Pompeius Magnus
(Pompée le Grand)

M. Licinius Crassus
(2, Crassus)

Q. Pompeius Rufus

L. Cornelius Sulla
(1, Sylla)


C. Annius Luscus


Q. Caecilius Metellus Pius
(Metellus)

Cn. Pompeius Magnus
(Pompée le Grand)

Q. Lutatius Catulus
(2, Catulus)

M. Porcius Cato Uticencis
(Caton d'Utique)

M. Tullius Cicero
(2, Cicéron "père")

Q. Caecilius Metellus
Pius Scipio Nasica
(Metellus Scipion)


T. Annius Milo Papianus
(Milon)

Cn. Pompeius Magnus
(Pompée le Grand)


P. Cornelius Lentulus Spinther (1)

L. Domitius Ahenobarbus (2)

L. Afranius

M. Petreius

M. Porcius Cato Uticencis
(Caton d'Utique)

Cn. Pompeius
(Pompée le Jeune)

Sex. Pompeius Magnus Pius
(Sextus Pompée)

M. Tullius Cicero Minor
(Cicéron "fils")


Q. Caecilius Metellus
Pius Scipio Nasica
(Metellus Scipion)


T. Atius Labienus
M. Tullius Cicero
(2, Cicéron "père")


Sex. Pompeius Magnus Pius
(Sextus Pompée)
Sex. Pompeius Magnus Pius
(Sextus Pompée)


C. Cassius Longinus
(4, Cassius)

M. Iunius Brutus Caepio
(Brutus)

Ti. Claudius Nero
(3, Tiberius Néron)

Menas



Principaux acteurs des factions politiques populares et optimates lors des conflits civils romains.


PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

Page 456  |  vous êtiez ici  :  Ier SIÈCLE


www.place-hecataei-milesii.net