Place
HECATAEI  MILESII




PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

 <= REMONTER  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-La Tène Ve siècle)


suite de l'     Â G E    D E S    M É T A U X    (3500 - )
N.B. : Datation AEC, en a.

suite de l'     Â G E    D U    F E R   /   L A    T È N E    (500 - )


Début IVe SIÈCLE      De 400 à 337 a.


 ÉGYPTE :
398/341 : XXIX et XXX° Dynasties, derniers pharaons indigènes


 OUEST MÉDITERRANÉEN :
4°/3° (400/200) : cité phocéene Massalia s’entoure à son tour de colonies : Nikaia (auj. Nice, S Alpes-Maritimes, SE Provence-Alpes-Côte d'Azur, SE FRANCE), Antipolis (auj. Antibes, SW Alpes-Maritimes, SE Provence-Alpes-Côte d'Azur, SE FRANCE), Agatha Tychè (auj. Agde, S Hérault, centre Languedoc-Roussillon, SE FRANCE)

397 : édification de la forteresse carthaginoise de Lilybée (act. Marsala, W SICILE) par les voisins de Motyé

raids des Celtes s’installant dans la plaine du Pô en ITALIE
tandis que les Grecs sont aux prises avec les populations montagnardes belliqueuses sabelliennes (Samnites d’éthnie sabine) de l’Apennin central (Samnium) venues s’établir en CAMPANIE (LATIUM, pays des Sabins), fondant l’État osque et conquièrent les cités de la côte S, Capua (ou Capoue; N act. Naples) et Cumes, mais profondément pénétrés par la culture grecque

Rome
396 : dictateur Marcus Furius Camillus prend Veii après 10 ans de siège, en armant tous les citoyens en état de combattre  
390 : 30.000 Gaulois Sénons à la recherche de terres prennent Melpum (auj. Milan), puis assiègent Clusium, qui demande alors l'aide de son ancienne ennemie Rome; un ambassadeur romain tuant un chef gaulois, les Sénons marchent finalement sur Rome, terrorisant son armée sur la riv. Allia, qui se réfugie avec une partie de la population sur le Capitole
les Gaulois entrent dans la ville désertée, la pillant puis l'incendiant, et entament le siège du Capitole, résolvant leur manque de vivres en s'approvisionnant aux dépens des cités voisines puis des Latins et des Étrusques; entreprenant l'attaque nocturne du Capitole, ils sont finalement refoulés après avoir été découverts par les oies consacrées à
Junon sonnant l'alarme
tribun consulaire
Quintus Sulpicius Longus s'accorde avec le chef gaulois Brennus pour payer la rançon de Rome à hauteur de 1000 livres d'or, mais Marcus Furius Camillus restauré à la dictature dénonce le traité et fait attaquer la retraite des Gaulois, les restants s'installant alors à Tibur (auj. Tivoli); il améliore l'armement des soldats afin de répondre à leur harcèlement, Titus Manlius Torquatus et Valerius Corvus les battent finalement en duels


Latium_debut_IVeme
Évolution du Latium au début du IVème siècle sous la république romaine.


 GRÈCE :
le maintien de Sparte :
petites villes d’ÉLIDE se réunissent pour fonder leur capitale Élis, alliée d’Athènes contre Sparte
Thèbes sous le joug spartiate
Mantinée s’oppose à Tégée et
Sparte
Épidaure (gr. Epidauros, auj. Palaia Epidhauros en ARGOLIDE) alliée de Sparte, réputation universelle au 4° par son sanctuaire du dieu guérisseur Asclépios
tyran de Phères Jason de Phères (fils et successeur de Lycophron I de Phères) commande la Confédération thessalienne siégeant à Larissa
Athènes : conflits sociaux, nécessité de réformes avec Xénophon d'Athènes et Platon
399 : procès de Socrate, accusé de corrompre la jeunesse doit boire la ciguë

395 : guerre de Corinthe :
Sparte bat Argos - Thèbes - Athènes
Lysandre tué lors de la guerre contre les Béotiens
satrape Tissapherne exécuté après les échecs perses contre les Spartiates à Colosses (gr. Kolossai, en PHRYGIE sur le fl. Lycos)
394 : Agésilas II roi de
Sparte (399/360, famille des Eurypontides) vainc les Thébains et leurs alliés à Coronée mais est défait sur mer à Cnide (gr. Knidos, côte S mer Égée, près du cap Triopion, colonie dorienne et siège de la Ligue des cités doriennes), ne pouvant restaurer son hégémonie
Xénophon d'Athènes au service des Spartiates est banni par les Athéniens contre lesquels il combat à Coronée
Athènes maîtrise la route du PONT-EUXIN avec le quasi monopole du commerce du blé
392 : roi Amyntas III chassé un moment de MACÉDOINE par envahisseurs illyriens du roi Bardylis Ier plaçant Argaios II

387 :
Platon fonde l’Académie à l'Hécadémos d'Athènes, enseignant la théorie des Formes

SCHOLARQUES  DE  L'ACADÉMIE  D'ATHÈNES :

  l'Ancienne Académie :    
            387 : Platon
            347 : Speusippe
            339 : Xénocrate
            313 : Polémon
  la Moyenne Académie :
            v. 266 : Arcésilas
            243 : Lacyde
  la Nouvelle Académie :
            166 : Carnéade
                        -
                        -
            126 : Clitomaque
            109 : Philon de Larissa
             v. 88 : Antiochos d'Ascalon

386 : le navarque (chef de flotte) spartiate Antalcidas négocie avec Artaxerxès II le compromis dit Paix du Roi (arbitrage de Sardes) :
- Perses fournissent des ressources à
Sparte
- Grecs contraints à l’abandon des cités d’ASIE MINEURE et d’une partie des îles Ioniennes
- dissolution de la Ligue béotienne
385 : destruction de
Mantinée par Sparte, ses habitants dispersés
381 : Platées reconstruite par
Sparte

 ÉGYPTE :
373 : Pharaon Nectanebo Ier (378/360) repousse le roi perse Artaxerxès II
originaire de Sebennytos (auj. Semenoud, dans le DELTA intérieur) qui devient capitale de la XXX° Dynastie
impose des droits de douane aux marchands grecs de Thônis (gr. Hérakléion, embouchure de la branche canopique du Nil, auj. engloutie en baie d'Aboukir) et Naucratis (stèles)


 GRÈCE :
le recul de Sparte :
379 : Athènes se rapproche de Thèbes
Épaminondas (418/362) et son général Pélopidas (410/364) libèrent
Thèbes du joug spartiate
rétablissent la démocratie, réorganisent l’armée
378 : constitution de la seconde Confédération athénienne, alliances respectant l’autonomie des membres contre Sparte
après avoir servi les rois de Thrace et Perse, stratège athénien Iphicrate (415/354) commande les opérations contre
Sparte puis Thèbes
373 : Platées à nouveau rasée par
Thèbes
371 : leur victoire sur le roi sparte Cléombrotos à Leuctres (BÉOTIE près de l’act. Thespies) met fin à son hégémonie
création de la Ligue Arcadienne adverse de
Sparte dans le PÉLOPONNÈSE
Épaminondas donne à Thèbes et à la Ligue béotienne reconstituée l’hégémonie sur la GRÈCE
370 : envahit le PÉLOPONNÈSE, enlève la MESSÉNIE à
Sparte, rebâtit Mantinée, un peu plus loin que la première cité
369 : aide les Messéniens libérés à reconstruire Messène
368 : aide les villes arcadiennes pour fonder leur capitale Mégalopolis, centre de la Confédération
hégémonie de
Thèbes sur la GRÈCE centrale, la BÉOTIE et le PÉLOPONNÈSE, limitée par l’alliance Athènes - Sparte (permettant le retour de Xénophon d'Athènes)

arrivée d’Aristote à l’Académie de Platon, développe les sciences : description systématique, œuvre documentaire, modèle physico-chimique, anatomo-physiologie, logique, mathématique

364 : Orchomène supplantée puis dévastée par
Thèbes
Pélopidas meurt à Cynoscéphales (gr. Kunokephaloi, collines de THESSALIE entre Pharsale et Larissa, aux sommets calcaires ressemblant à des têtes de chiens) en battant Alexandre de Phères, tyran de la ville éponyme et successeur de Jason de Phères prétendant dominer la THESSALIE
alliance Rhodes - Chio - Byzance contre la puissance maritime d’
Athènes
362 : victoire d’Épaminondas mortellement blessé à Mantinée face à la ligue adverse Sparte - Athènes - Mantinée - Élis - Achéens, mais Thèbes limite ses ambitions à la GRÈCE centrale
révolte des alliés au sein de la
Confédération athénienne, manque d’argent
idée d’un roi pour regrouper l’hellénisme...


Nectanebo I   Aristote  tombeau de Mausole et Artémise II d'Halicarnasse
(proposition de reconstitution)
Archytas de Tarente
Timoléon de Corinthe
Nectanebo_I
Aristote
Mausolee
Archytas
Timoleon

 ASIE MINEURE :
Priène, image typique de la ville du 4°
reconquête des cités ioniennes par les Perses
Mausole satrape de CARIE (377/353, fils et successeur d’Hecatomnôs) résidence à Halicarnasse
fait passer sous son autorité Rhodes, Kos, Chio, Milet et Lyciens
sa sœur et veuve Artémise II (353/351) élève leur tombeau monumental (d’où le nom de Mausolée, l’une des 7 merveilles du monde)



 EUROPE :
Italie
Tarente gouvernée par le stratège Archytas (430/360), principal représentant de l’école pythagoricienne fixant la terminologie de la géométrie
assure la prépondérance économique et intellectuelle en ITALIE, malgré la menace de la poussée des peuples italiques (Lucaniens, Bruttiens, Lapyges)
365/349 : installation des Gaulois Sénons dans la vallée du Tibre, en CAMPANIE et APULIE, prise de Bologne

Sicile
368 : Denys Ier  (ou l'Ancien) vainc les Carthaginois, ne leur laissant que l’extrémité W de la SICILE
soumet et détruit toutes les cités grecques de l’île, prend pied en S ITALIE, portant la puissance de Syracuse à son sommet

367 : succédé par son fils Denys II (ou le Jeune, 397/344)
subit des luttes civiles avec son oncle Dion de Syracuse (409/354, beau-frère de
Denys Ier), qui fait venir une seconde fois Platon pour tenter de le corriger
355 : puis après un exil décennal à l'Académie en GRÈCE,
Dion de Syracuse revient pour affirmer son autorité comme stratège autocrator, avant d'être assassiné par le chef du parti populaire

Europe centrale
354/350 : Celtes Boïens en Bohême, traversée du Danube

Rome

organisation politique :
367 : la magistrature du consulat devient accessible aux plébéiens, l'un des 2 consuls l'étant obligatoirement, entraînant la suppression du tribunat militaire

instauration de la magistrature de l'édilité curule pour les patriciens : 2 édiles
curules élus pour 1 an par les comices tributes, chargés de la police et de la gestion des marchés et des jeux
366 : instauration de la magistrature de préture : 1 préteur urbain élu pour 1 an par les comices centuriates, chargé de la justice civile et criminelle, et des affaires religieuses (sacrifices, dépenses des jeux apollinaires et du cirque), assisté de 2 lecteurs à Rome et 6 à l'extérieur, peut remplacer les 2 consuls partis en guerre, avant de partir lui-même si besoin
356 : la magistrature de dictature devient accessible aux plébéiens
351 : la magistrature de censure devient accessible aux plébéiens
les comices tributes effacent le rôle des comices centuriates devenant symboliques
348 : 2ème traité romano-carthaginois : protection réciproque des citoyens

 GRÈCE :
359/323 : intervention de la Macédoine :
359 : roi Perdiccas III meurt en campagne en ILLYRIE
succédé par son frère Philippe II (3ème fils d’Amyntas III ), envoyé comme otage à Thèbes (368/365) y acquiert la culture grecque
359 : régent pour son neveu Amyntas IV
soumet Illyriens et Péoniens
(peuple N MACÉDOINE)
358 : conquête de Philippes (gr. Philippoi) en THRACE
357 : épouse Olympias (375/316, fille de Néoptolème I  roi d’ÉPIRE)
dégage le littoral du royaume en prenant Amphipolis, centre stratégique et commercial alors détruit
356 : puis Pydna (membre de la Confédération athénienne)
enlève aux Thraces les mines d’or du mont Pangée, se proclame roi de Macédoine
355 : la Confédération athénienne reconnaît l’indépendance des cités de la mer Égée orientale

Amyntas III Perdiccas III Philippe II
Olympias
Amyntas_III Perdiccas_III Phillipe_II Olympias
Famille régnante de Macédoine.


 MÉSOPOTAMIE :
356/351 : roi perse Artaxerxès III rétablit l’autorité royale sur les satrapes d’ASIE occidentale

 ÉGYPTE :
350 : capitale nubienne Méroé conquise par le royaume d’Aksoum (ou Axoum, ville d’ÉTHIOPIE dans le Tigré, province du N à langue sémitique)

 GRÈCE :
353 : domination de Philippe II sur les Thessaliens
348 : prise d’Olynthe aux Athéniens, détruite et ses habitants vendus comme esclaves
347 : orateur athénien Démosthène (384/322) secondé par Hypéride (390/322, disciple de Platon
et Isocrate prônant l'union des cités grecques contre les Perses)
Speusippe choisi par son oncle Platon comme successeur pour diriger l'Académie d'Athènes, arithmétique
346 :
Philippe II grand vainqueur diplomatique de la Paix de Philocratès sur l’ambassadeur grec éponyme, accompagné de Démosthène et Eschine (390/314)
invite Aristote dans sa cour de Pella comme précepteur de son fils Alexandre, après son départ de l’Académie de Platon pour Assos (ASIE MINEURE), déçu de ne pas lui succéder

 ÉGYPTE :
341 : fin de la conquête de l’ÉGYPTE par le roi perse Artaxerxès III qui en fait une satrapie, le dernier pharaon indigène Nectanebo II s'enfuyant en HAUTE-ÉGYPTE

orateur Démosthène Eschine Nectanebo II
Demosthene_orateur
Eshine
Nectanebo_II

 GRÈCE :
342/340 : conquête de la THRACE par Philippe II
établissement de colonies à :
- Philippes  -(? déjà conquise en 358 / ? Macédoine)-
- Philippopolis (auj. Plovdiv en BULGARIE sur le fl. Marica, future Trimontium romaine)
4° : puissant royaume des Odrysses en THRACE
340 : entame la guerre contre Athènes
339 : en occupant la forteresse d’Élatée aux portes de la BÉOTIE
physicien
Xénocrate nouveau scholarque de l'Académie d'Athènes
338 : Philippe II vainc à Chéronée (BÉOTIE) devant l’alliance Athènes - Thèbes, négociée par Démosthène
dislocation de la seconde Confédération athénienne
congrès panhellénique à Corinthe fait de lui le maître de la GRÈCE, grâce à la création de la Ligue de Corinthe vite dominatrice
place-clef de la domination des rois de Macédoine par la position stratégique de sa citadelle
réduit Sparte décadente à la LACONIE, en dressant contre elle la MESSÉNIE agrandie
Platées délivrée et restaurée
336 :
Thèbes révoltée est rasée, fin de la Ligue péloponnésienne
Philippe II assassiné quand il entreprend la guerre contre les Perses
Olympias répudiée fait assassiner la nouvelle reine Cléopâtre
(fille d'Hippostratos)
330 : procès de la couronne entre
Démosthène et Eschine qui s’accusent le premier de se l’être fait proposer par Ctésiphon (PARTHIE), le second sans preuve d’être vendu à Philippe II
Démosthène aboutit à l’exil d’Eschine à Rhodes, Hypéride organise la défense d'Athènes

 LEVANT :
révolte des Phéniciens contre les Perses, celle de Sidon étant sévèrement réprimée (343)

 ITALIE :
SICILE
344 : insurrection des cités
grecques de SICILE, obligeant Corinthe à envoyer le pacificateur Timoléon (410/336) qui contraint Denys II à abdiquer
341 ou 339 : écrase les Carthaginois dans la bataille du fl. Crimisos (auj. Belice, NW île)

organise la refondation d'Akragas depuis Syracuse
met en place une démocratie modérée avant d’abdiquer lui-même

Rome

===============  PREMIÈRE  GUERRE  SAMNITE   343 

343/342 : Rome vainc les Samnites au mont Gaurus (ou Gauro, Barbaro; près Cumes), à Saticula et à Suessula, afin d'obtenir la fertile CAMPANIE et sa cité dominante Capua, lui ayant demandé secours après sa prise
340 : la moitié des soldats romains d'origine latine réclament l'égalité politique, à l'image des plébéiens avec les patriciens : devant le refus du 1er consul
Titus Manlius Imperiosus Torquatus éclate une guerre civile, écrasée par le second Publius Decius Mus (1), qui en se sacrifiant bat et dissout la Ligue latine à Véséris (près du mont Vésuve)  

Campanie_debut_IVe
Avancée romaine en Campanie au début du IVème siècle.



 SUIVRE  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-La Tène Fin IVe siècle) =>

PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

Page 452  |  vous êtiez ici  :  Début IVe SIÈCLE


www.place-hecataei-milesii.net