Place
HECATAEI  MILESII




PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

 <= REMONTER  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-Hallstatt VIIIe siècle)


suite de l'     Â G E    D E S    M É T A U X    (3500 - )
N.B. : Datation AEC, en a.

suite de l'     Â G E    D U    F E R   /   H A L L S T A T T    (1200 - 500)


VIIe SIÈCLE       De 700 à 600 a.


 OUEST MÉDITERRANÉEN :
Rome
671 : Rome du roi Tullus Hostilius et Alba Longa décident de régler leur conflit en désignant chacune 3 champions, respectivement les frères Horaces et Curiaces; après un premier combat, le dernier Horace survivant Publius Horatius s'enfuit mais finit par tuer les 3 Curiaces blessés tentant de le rattraper successivement : la cité vaincue devient vassale avant d'être rasée et sa population déportée à Rome, sur le mont Caelius; Rome intègre la Ligue latine, déjà composée de 30 cités dont Alba Longa capitale de la confédération par son sanctuaire, avec Lavinium, Aricia, Tusculum (près act. Frascati sur monts Albains)
reprise des guerres contre les voisins étrusques de Veii et Fideane

640 : roi Ancus Martius restaure les pratiques religieuses, assure la prospérité, creuse un fossé défensif, annexe puis fortifie le mont Janicule en le reliant par le premier pont en bois sur le Tibre (Sublicius)
vainc les Latins de Politorium (Castel di Decima), Medullia, Tellenae et Ficana, déportés sur le mont Aventin alors intégré, étendant ainsi le territoire romain juqu'à la mer, avec les premières fondations du port d'Ostie
poursuite
des guerres contre les voisins étrusques de Veii et Fidenae

Fondation de colonies
colonisation grecque en ILLYRIE (Albanie, côte orientale N de l’Adriatique) dont Epidamnos (Dyrrachium) mais sous pression celte dont piraterie

colonies et comptoirs grecs en GRANDE-GRÈCE :
début VIIe : Métaponte (gr. Metapontion , LUCANIE près de Tarente) par Achéens, célèbre pour sa fertilité
690 : Géla (côte S SICILE) colonie dorienne fondée par Rhodiens et Crétois
673 : Locres Épizéphyriennes (gr. Lokroi hoi Epizephuroi, BRUTTIUM) une des colonies de Locride
648 : Himère, sur l’estuaire du fl. Himera (SICILE)
628 : Sélinonte (gr. Selinous, au SW SICILE) à son tour par Megara Hyblaia

colonies carthaginoises ou phéniciennes en ESPAGNE : Malaca (auj. Malaga), Ebesus (auj. Ibiza, BALÉARES)
fondations phéniciennes en SARDAIGNE
richesses minières : cuivre, étain, plomb, fer, argent


 ANATOLIE :
développement des cités ioniennes :
- Milet devient la plus puissante, brillant centre intellectuel :
      - Thalès

      -
Anaximandre
      - Anaximène
    - Hécatée
: cherche la logique dans les mythes pour confirmer leur validité

fonde comptoirs et colonies :
    · surtout dans le PONT-EUXIN :
        - Panticapée (gr. Pantikapaion, auj. Kertch) en CHERSONÈSE TAURIQUE (auj. péninsule de CRIMÉE en UKRAINE, s’avançant dans la mer Noire qu’elle sépare de la mer d’Azov),
          occupée de Cimmériens
        - Sinope
        - en COLCHIDE
    · sur PROPONTIDE (auj. mer de Marmara) :
        - Abydos
        - Cyzique (gr. Kuzikos) : en 675, centre de pêche, active place commerciale

      · en ILLYRIE : Apollonia, sur l’embouchure du fl. Aoos, en l’honneur d’Apollon
    · et en ÉGYPTE : le comptoir de Naucratis (gr. Naukratis) sur le DELTA
    avec la participation d’Égine (gr. Aighina ou Éghina, île en face du Pirée), présentant une activité maritime, commerciale et industrielle intense, exportant ses articles de bronze et de
    céramiques dans le monde grec, système monétaire adopté en HELLADE et PÉLOPONNÈSE

- Clazomènes : fonde Abdère en 650 en THRACE (siège de l’école de philosophie atomiste) et plusieurs cités sur les côtes du PONT-EUXIN
- Éphèse : activité commerciale et bancaire, frappe une monnaie d’électrum (alliage naturel d’or et d’argent) fin 7° (650/600)
- Samos : habileté technique en tissages, poteries, constructions navales
- Phocée


 GRÈCE :
700/600 : nouvelles lois des cités définissent le droit pénal, avec Zaleucos de Locres, Charondas de Catane, Phidon d'Argos, Dracon d'Athènes
Mégare prospère par son commerce actif avec SICILE et PONT-EUXIN, fonde des colonies commandant l'entrée de celui-ci :
- sur la PROPONTIDE : Cyzique [déjà par Milet !?]
- sur le Bosphore de Thrace :
        - v. 685 : Chalcédoine (gr. Khalkêdôn, en BITHYNIE)
        - v. 660 : Byzance (gr. Byzantion, en THRACE)

Délos célèbre par ses sanctuaires de culte commun des cités ioniennes
Thèbes domine la Confédération béotienne
théogonie par
Hésiode de Béotie (généalogie des dieux)
colonisation à l’E de la CHALCIDIQUE
657 : Corinthe prise par le tyran Cypsélos (657/627, dont les descendants conservent le pouvoir jusqu’en 584), mettant fin au gouvernement des Bacchiades
fonde des colonies :
- en ARCANANIE (W
ÉTOLIE) : Leucade (auj. Lefkar, NE de l'île éponyme en bordure de la mer Ionienne, depuis rattachée au continent par un isthme marécageux), Anactorion (auj. Punta), Sollion (près act. Palaerus)
- en
ÉPIRE Ambracie (gr. Amprakia, auj. Arta sur le golfe éponyme)
premières monnaies de la cité, système fiscal, apogée de sa fortune, commerce mondial de ses céramiques par potiers longtemps sans rivaux, armes réputées, chantiers navals, culte de Poséidon
fin 7° (650/600) : Chalkis vainc Érétrie pour la possession de la plaine Lélantine (EUBÉE)


renaissance brillante en CRÈTE :
villes de Cnossos, Praios, Gortyne (gr. Gortuné, centre de l’île), Prinias
sculpture dédalique, ateliers de bronziers, armes décorées

développement de Sparte :
700/600 : île de CYTHÈRE conquise par Argos puis Sparte
début VIIe (700/650) : vie brillante à Sparte, belle céramique, bronzes réputés
longue guerre contre Argos à la tête d’une puissante confédération, afin de briser son hégémonie sur le PÉLOPONNÈSE

v. 695 : fondation de la dynastie macédonienne des Argéades par Perdiccas Ier (du nom de son fils), construit Aigai (auj. Verghina) future capitale et nécropole royale
Philippe Ier 3ème roi de Macédoine, fils et successeur d’Argaios Ier


DYNASTIES  DE  MACÉDOINE :

   ARGÉADES  
                v. 695 : Perdiccas I
                678 : Argaios I
(fils du précédent)
                v. 640 : Philippe I (fils du précédent)
                v. 590 : Aéropos I
(fils du précédent)
                570 : Alcétas I (fils du précédent)
                540 : Amyntas I (fils du précédent)
                498 : Alexandre I Philhellène (fils du précédent)
                454 : Alcétas II (fils du précédent)
                448 : Perdiccas II (autre fils d'Alexandre I)
                413 : Archélaos I (fils naturel du précédent)
                399 : Cratère (usurpateur)
                399 : Oreste (fils d'Archélaos I)
                397 : Aéropos II (oncle usurpateur du précédent)
                396 : Archélaos II (autre fils d'Archélaos I)
                394 : Amyntas II Micros (petit-fils d'Alexandre I)
                393 : Pausanias (fils d'Aéropos II)
                393 : Amyntas III (autre petit-fils d'Alexandre I)
                392 : Argaios II (autre fils d'Archélaos I)
                391 : Amyntas III (restauration)
                370 : Alexandre II (fils du précédent)
                368 : régence de Ptolémée I d'Alôros (usurpateur ?)
                365 : Perdiccas III (autre fils d’Amyntas III)
                359 : Amyntas IV
(fils du précédent) et Philippe II (3ème fils d’Amyntas III)
                356 :
Philippe II seul
                336 : Alexandre III le Grand (fils du précédent)
                334 : régence d'Antipater
(lieutenant du précédent, en son absence)
                323 : Philippe III Arrhidée (fils de Philippe II) et Alexandre IV Aigos (fils encore in utero d'Alexandre III)
                         sous régence de Perdiccas
                321 : sous régence d’Antipater
                319 : sous régence de Polyperchon (autre lieutenant d'Alexandre III)
                317 : Alexandre IV Aigos seul
                        
sous régence de Cassandre 2 (fils d’Antipater)
                310 : Héraclès (autre fils d’Alexandre III)
                         sous régence de Cassandre 2
   ANTIPATRIDES           
                305 : Cassandre 2

                297 : Philippe IV (fils du précédent)
                297 : Alexandre V et Antipater I (autres fils de Cassandre 2)
                         sous régence de Thessaloniké (leur mère, fille de Philippe II)              
  
ANTIGONIDES               
                294 : Démétrios I Poliorcète
(fils d'Antigonos Monophtalmos)
   ÉACIDES  
                288 : Pyrrhus I (fils d'Éacide d'Épire)
   LYSIMAQUE
                285 : Lysimaque 1 (général d'Alexandre III)
   LAGIDES
                281 : Ptolémée II Kéraunos (fils de Ptolémée I Sôter)
                279 : Méléagre (autre fils de Ptolémée I Sôter)
   ANTIPATRIDES (2)
                279 : Antipater II Étésias
(petit-fils d'Antipater)
   SOSTHÈNE
                279 : Sosthène (stratège)
   LYSIMAQUE (2)
                279 : Ptolémée de Telmessos (fils de Lysimaque 1)
   ANTIGONIDES (2)
                277 : Antigone II Gonatas (fils de Démétrios I Poliorcète)
   ÉACIDES (2)           
                274 :
Pyrrhus I (restauration)
   ANTIGONIDES (3)
                272 : Antigone II Gonatas (restauration)
                239 : Démétrios II Étolicos (fils du précédent)
                229 : Antigone III Dôsôn (petit-fils de Démétrios I Poliorcète)
                221 : Philippe V (fils de Démétrios II Étolicos)
                179 : Persée (fils du précédent)
                168 : conquête romaine
  

Genealogie_Argeades
Généalogie des Argéades de Macédoine.
(accès aux autres généalogies liées :        )

  MÉSOPOTAMIE / ÉGYPTE :
v. 688 : Achéménès chef d'un clan perse tributaire des Assyriens, ancêtre commun des Achéménides
les 10 tribus perses quittent la région du lac Ourmia vers l'act. Fars
v. 675 : son fils
Teispès devient roi d'Anshan après sa conquête, mais doit vite se soumettre à Phraortès roi des Mèdes
v. 640 : à sa mort, le royaume est partagé entre ses 2 fils
Cyrus Ier (ou Kuraš) et Ariaramnès

DYNASTIE  DES  ACHÉMÉNIDES  DE  PERSE :

                v. 688 : Achéménès (1)
                v. 675 : Teispès
(fils du précédent)
                v. 640 : Cyrus I et Ariaramnès (2 fils du précédent)
                v. 600 : Cambyse I (fils de Cyrus I) et Arsamès (1) (fils d'Ariaramnès)
                559 : Cyrus II le Grand (fils de Cambyse I)
                529 : Cambyse II (fils du précédent)
                522 : Bardiya (Smerdis)
(frère du précédent)
                522 : Gaumata
(usurpateur)
                522 : Darius I le Grand (beau-frère de Bardiya)
                486 : Xerxès I le Grand (fils du précédent)
                465 : Artaxerxès I (fils du précédent)
                424 : Xerxès II (fils du précédent)
                424 : Sogdianos
(demi-frère du précédent)
                424 : Darius II Nothos (ou Ochos) (autre demi-frère des précédents)
                404 : Artaxerxès II Mnémon (fils du précédent)
                359 : Artaxerxès III Ochos (fils du précédent)
                338 : Arsès
(ou Artaxerxès IV, fils du précédent)
                336 : Darius III Codoman (arrière-petit-fils de Darius II)
                330 : Bessos (ou Artaxerxès V, satrape)
                329 : conquête d'Alexandre III le Grand de Macédoine

genealogie_Achemenides
Dynastie perse achéménide.
(accès aux autres généalogies liées :      )

empire Néo-assyrien :
grande extension du haut Nil égyptien au golfe persique, unifiant l’ORIENT civilisé sous :
- Sargon II

- son fils Sennachérib (ou Sin-ahhé-eriba, 705/680) en sa résidence royale de Ninive
689 : lutte contre les révoltes de Babylone qu’il finit par détruire totalement

- et Assarhaddon (ou Assour-aha-iddin, 680/669, fils du précédent) :
politique d’apaisement envers Babylone
701/677 : révoltes de Tyr et Sidon sévèrement réprimées
campagnes en SYRIE, PALESTINE et son alliée l’ÉGYPTE de Shabataka (701/689, fils de Shabaka, XXV° Dynastie éthiopienne) qui y tente vainement d’enrayer l’avance ennemie
671 : annexion du DELTA

- puis apogée sous Assourbanipal (669/630 ou 627) :
663 : conquête de l’ÉGYPTE, avec saccage de Thèbes
soumet Babylone
646 : et détruit l’empire élamite (Suse)
sa bibliothèque dans la capitale de Ninive contient 20.000 tablettes d’archives

l’empire
assyrien fondé sur la terreur, les peuples vaincus n’étant pas assimilés, s’effondre sous les coups des Mèdes alliés aux Babyloniens
l’araméen à alphabet plus simple que le cunéiforme supplante l’akkadien et devient la principale langue de l’empire assyrien (puis perse)

XXVI° Dynastie de Psammétique Ier (fils du prince de Saïs Néchao Ier gouvernant le DELTA sous domination koushite)
réussit à dominer l’ÉGYPTE entière grâce à ses mercenaires grecs et cariens
chasse Assyriens et Koushites éthiopiens, redonnant unité et indépendance à l’ÉGYPTE
sa fille
Nitocris divine adoratrice d'Amon et ses intendants : Aba, Pabasa, Padihorresnet, Ankhhor

 Sennachérib   Assarhaddon  Shabataka Assourbanipal Psammétique I
Sennacherib
Assarhaddon
Shabataka
Ashurbanipal Psammetique_I


DYNASTIE  MÈDES :

           700 : Déjocès
           647 : Phraortès
           624 : Cyaxare
           585 : Astyage
(fils du précédent)
                549


 ANATOLIE :
développement de la LYDIE (ou MÉONIE, entre MYSIE et CARIE) :
peuple des vallées de l’Hermos, Caystre, et Méandre, intermédiaire entre les cultures du PROCHE-ORIENT et de l’IONIE
665 : 1er roi Gygès, fait allégeance à Assourbanipal pour repousser les Cimmériens
débute la conquête des cités d’IONIE
644 : meurt en défendant sa capitale Sardes face aux Cimmériens (malgré son anneau le rendant invisible...)

DYNASTIE  DE  LYDIE :

           665 : Gygès
           644

           v. 585 : Alyatte
           561 : Crésus
           546



 GRÈCE :
650/620 : 2ème guerre de Sparte contre la révolte en MESSÉNIE, résistance incarnée par Aristomène
632 : l’archonte (chef du gouvernement) athénien Mégaclès tue avec ses partisans les complices de Cylon voulant instaurer la tyrannie, sa famille noble messénienne des Alcméonides est bannie pour sacrilège


" DYNASTIE "  D'ATHÈNES :

            1. Cécrops (1)
            2. Cranaos
            3. Amphictyon
            4. Erichtonios
            5. Pandion (1)
            6. Erechtée
           
7. Cécrops (2)
            8. Pandion (2)
            9. Égée
            10. Thésée
            11. Ménésthée


            v. 632 : Mégaclès

            v. 594 : Solon

            v. 560/527 : Pisistrate
            527 : Hippias et Hipparque (les fils du précédent)
            514 : Hippias seul
            510 : Isagoras
            507 : Clisthène

            v. 495/461 : Éphialtès
            493 : Thémistocle

            Miltiade ?
            488 : Aristide
            468 :

            re Thémistocle ? Cimon ?

            v. 446 : Périclès (famille des Alcméonides)
            429 :
            Cléon ?
            v. 427/414 : Eurymédon
            v. 415 : Alcibiade ? (famille des Alcméonides)

            404 : les Trente : Théramène, Critias
            Thrasybule

            Cassandre
            317 : Démétrios de Phalère
            307 : Démétrios I Poliorcète

 ÉGYPTE :
LIBYE : fondation de la Pentapole (5 colonies) grecque cyrénéenne dont :
- 631 : Cyrène (gr. Kurêné) par des colons de Théra (Santorin)
donne son nom à la CYRÉNAÏQUE (E LIBYE), devient la plus puissante
fonde à son tour le grand port d’Apollonia
- Bérénice (gr. Bereniké, auj. Benghazi)

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
Rome
616 : le roi Lucius Tarquinius Priscus (dit Tarquin l'Ancien) copie les usages de ses origines étrusques en adoptant les dieux, les gardes licteurs et la curule (tabouret pliable et transportable, sans dossier ni accoudoir, porté par 2 pieds en ivoire incurvés et entrecroisés formant un large X, sur lesquels est tendu un tissu en cuir ou un coussin), rend le peuple superstitieux avec les augures, fait assécher le marécage pour élever le forum
inclut la tribu des Luceres jusque là laissée à l'écart, faisant passer le Sénat à 300 membres, et s'accordant ainsi le fidèle soutien de 100 nouveaux membres partageant son origine
écrase les Sabins grâce à une cavalerie renforcée à 1800 membres
prend aux Latins les cités de Corniculum, Ficulae, Cameria, Ameriola, Nomentum (Casali, Mentana)

Latium_VIIe
Évolution du Latium au VIIème siècle.

 MÉSOPOTAMIE :
empire mède :
- 1er roi mède Cyaxare (625/585)
- aidé par Nabopolassar (626/605) roi de Babylone, fondateur de la Dynastie Néobabylonienne araméenne dite chaldéenne
reprennent la domination sur l’Assyrie :
    - 614 : prise d’Assour
    - 612 : prise de Ninive rasée

    - 610 : Nabopolassar vainc la dernière armée assyrienne à Harran
    - 609 : fin du dernier règne assyrien par Assour-Ouballit II
    - 609/600 : conquête du royaume d’Ourartou, qui disparaît également sous les coups des incursions des cavaliers Cimmériens et des Scythes, leur domaine passant aux Arméniens
      (avant la domination des Égyptiens puis des Perses)

empire mède englobant les Perses s’étend à l’W jusqu’à l’Halys, avec pour capitale Ecbatane (gr. Ekbatana, auj. Hamadan)


 BASSIN LEVANTIN :
609 : Nechao II combat le royaume de Juda :
- bat et tue Josias à Megiddo (GALILÉE)
- dépose Joachaz dit Sellum après 3 mois de règne


 MÉSOPOTAMIE :
empire Néobabylonien :
Our demeure une ville sainte
dernier éclat de la dynastie araméenne sous Nabuchodonosor II (605/562, fils et successeur de Nabopolassar)
605 : bat les Égyptiens de Nechao II à Karkemish et Hamat
réunit la SYRIE au royaume de Babylone

 Cyaxare   Nabopolassar  Nechao II Nabuchodonosor II
Cyaxare Nabopolassar
Nechao_II


 


 SUIVRE  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-Hallstatt VIe siècle) =>

PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

Page 445  |  vous êtiez ici  :  VIIe SIÈCLE


www.place-hecataei-milesii.net