Place
HECATAEI  MILESII




PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

 <= REMONTER  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-Hallstatt IXe siècle)


suite de l'     Â G E    D E S    M É T A U X    (3500 - )
N.B. : Datation AEC, en a.

suite de l'     Â G E    D U    F E R   /   H A L L S T A T T    (1200 - 500)


VIIIe SIÈCLE     De 800 à 700 a.


 EUROPE :
800/700 : poursuite de l'ÂGE DU BRONZE / BRONZE FINAL en Bretagne : fabrication en série de milliers de haches creuses riches en plomb considérées comme haches-monnaies (dites haches à douille)
arrivée du fer entraîne crise économique avec ruine des bronziers

800/500 : 1er âge du fer en EUROPE dit Hallstatt (village ép., Gmunden,
Salzkammergut, S Haute-Autriche, centre AUTRICHE)

800/600 : période initiale : Hallstatt I : épées de bronze, grandes épées de fer, glaives courts
extraction minière du sel gemme à Hallstatt et export européen
sites en
Dordogne (SW FRANCE) : habitats d'Ecorneboeuf (Périgueux), tumulus funéraires du Tuckey (Lanouaille) et de La Lande (Jumilhac-le-Grand)
Étrusques occupent l’ITALIE du N de la plaine du fl. Pô à la CAMPANIE

 BASSIN LEVANTIN :
796/781 : règne d’Amasias au royaume de Juda
798/783 : Joas (d'Israël) roi d’Israël vainc les Araméens mais ne peut empêcher le démantèlement des murs de Jérusalem
783/743 : succédé par Jéroboam II (Dynastie de Jéhu), période de prospérité témoin à Samarie, Ascalon

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
LATIUM
773/771 : héritage du roi d'Alba Longa Procas Silvius partagé entre ses 2 fils : le pouvoir pour l'aîné Numitor, les biens pour le cadet Amulius, qui déçu détrône son frère, tue son fils Lausus et fait de sa nièce Rhéa Silvia une vestale ne devant engendrer, mais accouchant néanmoins des jumeaux Romulus et Rémus, elle finit emmurée et ses nourissons laissés sur le fl. Tibre, jusqu'à être recueillis par le berger Faustulus et son épouse Acca Larentia (surnommée la louve)


genealogie_Romulus
Généalogie de Romulus.


 MÉSOPOTAMIE :
769 : rois de Babylone originaires de Kaldou, confédération de tribus araméennes (= CHALDÉE)

 GRÈCE :
temps archaïques
vaste mouvement de colonisation du pourtour de la MÉDITERRANÉE et du PONT-EUXIN
776 : 1ers Jeux à Olympie (gr. Olumpia, en ÉLIDE sur le fl. Alphée) célébrant son sanctuaire de Zeus, complexe religieux contrôlé par Pisates
[POPULATION À PRÉCISER]
Corinthe (gr. Korinthos) dépendante d’Argos
775 : gouvernée par la Dynastie des Héraclides

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
LATIUM
754 : capturé par des bergers lors d'une querelle, Rémus devenu adulte est présenté devant leur chef Numitor, mais le roi déchu d'Alba Longa le reconnait et avec son frère Romulus leur révèle leur naissance; alors alliés, ils tuent Amulius, permettant à Numitor de retrouver son trône

====================  FONDATION  DE  ROME   753 

753 : en récompense, les jumeaux reçoivent le pays du Tibre au NW d'Alba Longa et décident de fonder une cité dans une zone de collines rendant le lieu facile à défendre, dont Romulus trace de l'araire un sillon délimitant son enceinte sacrée (rite étrusque désignant le suclus primigenius du pomœrium), en fait une clôture urbaine au sein d'un habitat autochtone du mont Palatin; plus tard lors de l'élévation du rempart, il tue Rémus qui se moque de sa faiblesse en le franchissant d'un saut par dérision, en présage d'inviolabilité
la nouvelle ville accueille des hommes libres de diverses origines obtenant ainsi la citoyenneté romaine, mais étant vite confrontés au manque d'épouses, des mariages sont vainement proposés à leurs voisins; prétextant une fête équestre, les Romains invitent leurs voisins Latins des villes de Caenina (auj. Ponte Mammolo) et  Crustumerium (auj. Monteretondo, Marcigliana Vecchia), ainsi que Sabins d'Antemnae (auj. parc Villa Ada, Parioli) et des monts Quirinal et Viminal, pour s'emparer des jeunes femmes (enlèvement des Sabines)
les invités offensés s'allient contre les Romains sous la direction du roi sabin de Cures Titius Tatius, mais attaquent chacun leur tour au lieu de coordonner leurs forces
Romulus crée l'assemblée du Sénat composé de 100 chefs de famille (pères) dont les descendants seront nommés patriciens, le reste du peuple formant les plébéiens dépourvus de droits civiques

" DYNASTIE "  DE  ROME  (monarchie) :

            753 : Romulus
            745 : Romulus et Titius Tatius
            740 : Romulus
            715 : Numa Pompilius
            671 : Tullus Hostilius
            640 : Ancus Marcus
            616 : Lucius Tarquinius Priscus (Tarquin l'Ancien)
            578 : Servius Tullius
            534 :
Lucius Tarquinius Superbus (Tarquin le Superbe)
            509 : fondation de la République

748 : Romulus prend Caenina, tuant leur roi Acron voulant l'affronter en duel, Antemnae dont il épargne les soldats à la demande de sa femme d'origine sabine Hersilie, puis Crustumerium
le Sénat décide le transfert à Rome des habitants de Caenina et Antemnae, alors transformées en colonies occupées par des Romains, désormais partie intégrante de son territoire
la colonie étrusque voisine du mont Caelius et son roi Lucomo se rallient aux Romains

745 : bataille du lac Curtius (ou Curzio, du chef sabin ép.; entre Palatin et Capitole) : Titius Tatius assiègeant Rome corrompt la vestale Tarpeia, fille du commandant de la citadelle du Capitole Spurius Tarpeius, afin d'y laisser pénétrer un groupe armé; les commandants sabin Marcus Curtius et romain Ostius Ostulius exortent leurs soldats à se battre, mais les Sabines implorantes réussissent à obtenir la paix et l'union des 2 peuples dont elles constituent le lien (désignation commune de Quirites), faisant du lieu la futur place du forum, et associant leurs royaumes : Titius Tatius devient alors co-roi de Rome (jusqu'à sa disparition en 740)

740 : après la mort de
Titius Tatius, Romulus vainc ses voisins étrusques de Veii et Fidenae

organisation politique :

3 tribus (=division en tiers) sont distinguées, regroupant les citoyens en fonction de leur établissement d'origine :
- les latins Ramnes du Palatin
(ou Ramnenses; de Romulus)
- les sabins Tities du Quirinal et Viminal (ou Titienses; de Titius)
- les étrusques Luceres du Caelius (ou Lucerenses; de Lucumo)
chaque tribu est divisée en 10 curies,
chacune d'elles réunissant 10 groupes familiaux (gens) d'un même quartier d'habitation, présidée par un curion et possédant son propre temple de célébration de rites sacrés; l'assemblée des 30 curies présidée par le grand curion constitue les comices curiates
le Sénat, d'abord constituté de 1 représentant du roi + 3 par tribu et par curie (1 + 3x3 + 3x30 = 100), passe à 200 membres pour inclure les Sabins
chaque famille de patriciens est liée de manière réciproque et héréditaire à une famille pauvre de plébéiens (patrons et clients), lui assurant protection contre soutien, permettant une certaine unité de la population

Romulus crée la légion sur le modèle de la phalange grecque, composée de 300 cavaliers (equites) constituant sa garde personnelle (celeres) et 3000 fantassins (pedites), chaque tribu devant fournir une centurie équestre (100 cavaliers) et chaque curie une centurie pédestre (100 fantassins)

Latium_VIIIe
Évolution du Latium au VIIIème siècle.

 GRÈCE :
752 : le titre de magistrat archonte à Athènes, à l’origine seul à charge héréditaire, devient décennal, jusqu’à un collège annuel de 9 membres, réservé aux Eupatrides (= de naissance noble, aristocrates)
v. 750 : apogée de l'épopée avec Homère : L'Iliade, récit de la guerre de Troie et L'Odyssée, récit du retour d'Ulysse (son nom grec étant Odysseus), fixations écrites à partir de sources multiples de traditions orales (se référant à la société des principautés mycéniennes)
747(/657) : Corinthe dirigée par la famille aristocratique des Bacchiades
743 : Sparte conquiert la riche province de MESSÉNIE, qui tentera de retrouver sa liberté durant 4 siècles de guerres infructueuses, institutions de Lycurgue

fondation de colonies et comptoirs grecs :

- en THRACE et MACÉDOINE
- sur les îles Ioniennes (anc. Heptanèse) : Corcyre (gr. Kerkura, ou Schéria?, auj. Corfou, sur péninsule de Paléopolis, anciennement peuplée de Phéaciens)
par Corinthe

 Homère   Lycurgue
Homere
Lycurgue



" DYNASTIE "  DE  SPARTE :

            v 1250 ? : Tyndare, Ménélas

            v 10°/9° : Agésilas I           

            v 743 : Lycurgue

            Démarate
            v 520 : Cléomène I
            490 : Léonidas I
            480 :
            v 479 : Pausanias (neveu de Léonidas I)
            X (fils du précédent)

            v 418 : Agis II

            399 : Agésilas II
            360 :

            v 371 : Cléombrotos

            338 : Agis III
            331 :

            244 : Agis IV
            241 : Léonidas II
            235 :

            v 222 : Cléomène III

            Machanidas
            207 : Nabis
            192 :


 ÉGYPTE :
XXIV° Dynastie de Saïs (auj. Sa al-Hagar, sur branche canopique du DELTA)
751 : roi-prêtre de Napata Piankhi (751/716, NUBIE/SOUDAN)
750 : étend son pouvoir sur la HAUTE-ÉGYPTE (jusqu’en 656)
atteint Memphis, obtient l’allégeance des princes de BASSE-ÉGYPTE
fonde la XXV° Dynastie koushite (ou éthiopienne)

 OUEST MÉDITERRANÉEN :
début de l'usage du fer

fondation de colonies et comptoirs grecs
en GRANDE-GRÈCE (côtes S ITALIE et SICILE) :
expansion des Chalcidiens (par la puissante Chalkis en EUBÉE) :
* en CAMPANIE :
750/740 (ou 725) : Cumes, antre de la Sibylle, exploitation de la région

* en SICILE :
735 : Naxos, par des colons de l’île cycladique de Naxos
734 : Zancle (gr. Zanklê, auj. Messine, pointe NE), par des colons venus de Cumes
733 : Syracuse sur l’îlot Ortygie par les Corinthiens, qui fonde à son tour ses propres colonies sur l’île
728 (ou 750) : Megara Hyblaia (gr. Megara Hublaia) par Mégare (ou Méghara, E Corinthe)

* en LUCANIE (S ITALIE entre golfe de Tarente et CAMPANIE) :
720 : Rhêgion
colons péloponnésiens :
Sybaris (auj. Coscile, à l’embouchure du fleuve éponyme dans le golfe de Tarente)
710 : Crotone, sanctuaire reconnu par son riche temple d’Héra Lacina
708 : Tarente par les Parthéniens
[GROUPE À PRÉCISER]  chassés de Sparte, sur le site d’une bourgade indigène messapienne qui restera en lutte contre les colonies grecques de la côte (APULIE, auj. Pouilles)

* en BRUTTIUM (ou Brutium, auj. Calabre)


LATIUM
715 : roi de Rome Numa Pompilius (753/673) établit des accords de paix avec ses voisins et pacifie la société, en supprimant la garde équestre royale des celeres
réforme le calendrier, crée une guilde des métiers
met en place les principales fonctions sacrées, dont le grand pontife garant de la vie religieuse avec les ministres flamines, les vestales gardiennes du foyer public du temple de la déesse Vesta, les prêtres saliens gardiens des 12 boucliers sacrés du dieu Mars

genealogie_Numa_Pompilius
Généalogie de Numa Pompilius et Ancus Marcus.

  MÉSOPOTAMIE / LEVANT :
domination des Assyriens :
Téglath-Phalasar III (745/727) étend son empire aux dépens des États de SYRIE, tue le dernier roi de Damas
stoppe l’extension du royaume Ourartou
738 : reçoit tribut du royaume de Saba (jusqu'en 685)
733 : destruction de Hasor forteresse royale d’Israël
728 : se fait roi de Babylone sous le nom de Poulou

son fils Salmanasar IV (727/722) assiège et soumet
Tyr, métropole la plus active face à la concurrence grecque
dépose Osée (732/724) dernier roi d’Israël , conspirant avec l’Égypte contre l’Assyrie, qui meurt capturé en exil
assiège Samarie

Sargon II (722/705) usurpateur se disant frère du précédent disparu lors d’une révolte
722-1 : s’attribue la prise de
Samarie, faisant disparaître le royaume d’Israël
déportation de l’élite en Assyrie, remplacée par des colons mésopotamiens
début de la période d'écriture de la bible hébraïque, récit mythologique retraçant l'histoire précédente des Hébreux  
720 : soumet Hamat capitale d’un royaume araméen
bat les Égyptiens et le roi de Gaza à Raphia (ou Rapihou, auj. Rafa, en PALESTINE au S de Gaza)
717 : annexe le site stratégique de Karkemish, capitale du grand royaume Néo-hittite
714 : pille Moutsatsir capitale du royaume Ourartou ravagé
étend son empire chez les Mèdes
713 : fonde Dour-Sharroukên (auj. Khursabâd ou Khorsabad, sur le Tigre proche de l'act. Mossoul), vite abandonnée avec son décès
710 : reprend la Babylonie
impose son autorité à Dilmoun, saccage CHYPRE



 ÉGYPTE :
souverain éthiopien Shabaka (716/701) poursuit l’œuvre de Piankhi en soumettant le DELTA et en se libérant de la tutelle des grands prêtres d’Amon

  Téglath-Phalasar III  Sargon II Shabaka
Teglath_Phalasar_III
Sargon_II
Shabaka

 ANATOLIE :
confédération ionienne des 12 cités d’IONIE, intermédiaires entre Barbares d’ANATOLIE et MÉDITERRANÉE
complétée par Smyrne (auj. Izmir, TURQUIE), fondée par Éoliens

milieu 8° S. (env. 750) : État phrygien en ANATOLIE centrale (peuples nommés Moushki par Assyriens)
capitale Gordion (auj. Yassihöyük, sur fl. Sangarios), cité d’Iconium (auj. Konya)
tente sa domination sur l’ensemble de la région
709 : roi Midas (ou Mita, 738/696), participe aux coalitions contre l’assyrien Sargon II jusqu’à sa soumission
696 : se suicide après la défaite et la destruction de son l’État devant l’invasion des Cimmériens, peuple de la steppe pontique chassés par les Scythes

rois de Salamine à CHYPRE



 SUIVRE  LA  CHRONOLOGIE (Âge du fer-Hallstatt VIIe siècle) =>

PLAN DU SITE / MENU : accès direct à toutes les pages

Page 444  |  vous êtiez ici  :  VIIIe SIÈCLE


www.place-hecataei-milesii.net